Développez votre autorité et apprenez à manipuler les gens grâce au langage du corps (partie II)

Mentalisme 18 avril 2011

author:

Développez votre autorité et apprenez à manipuler les gens grâce au langage du corps (partie II)

Hier je recevais Romain, auteur de l’excellent blog Décodeur du Non-Verbal sur lequel il partage sa passion pour le langage du corps et la communication non-verbale. Ce blog est très complémentaire au mien, je vous le recommande absolument ! L’article que vous allez lire ici est la suite du précédent. Si vous l’avez raté, commencez donc par le lire en cliquant ici !

Au delà de la tenue vestimentaire, la gestuelle a également toute son importance. J’écrivais récemment dans un article le lien entre gestuelle et statut social. Avez-vous remarqué que dans les professions visant à établir l’ordre (militaires, policiers, services de sécurité) les personnes se tiennent toujours debout ? Si elles étaient assises, leur autorité en serait diminuée. En position assise, dans l’exercice de leurs fonctions, leur communication non-verbale serait contraire à l’autorité que ces professions sont sensées dégager auprès de la population.

Le plus flagrant, si vous avez l’occasion de passer dans les gares parisiennes, ce sont les militaires sensés veiller à la sécurité des voyageurs. Entre parenthèse, je trouve cela inquiétant qu’au nom de la sécurité, il y ait de militaires ce qui est, par exemple, totalement interdit en Allemagne. A mon avis, ceci implante dans l’opinion commune un climat de menace toujours présent et favorise la manipulation des masses par des lois liberticides. Parenthèse terminée, le langage corporel des militaires dans les gares est spécifique et est le reflet de leur autorité : marche au pas lente et rassurante, regard neutre, aucune discussion entre les militaires, la main sur l’arme à feu ou les bras croisés. Ils semblent intouchables. Imaginez maintenant la même scène avec ces militaires le visage souriant, gesticulant dans tous les sens. L’impression d’autorité n’est plus la même. Ils sont devenus moins crédibles. Si le langage corporel était incohérent avec le profession, on aurait du mal à respecter cette autorité. Elle semblerait absurde avec le symbole qu’elle représente. Je n’ai jamais fait partie de l’armée mais à mon avis, la façon de se tenir en service est l’une des premières leçons qui est enseignée aux apprentis militaires. 😉

Des accessoires spécifiques accentuent l’autorité

Ce paragraphe concernant la gestuelle des militaires me fait revenir sur la tenue vestimentaire. Au delà du costume qui a toute son importance, le port de certains accessoires contribue à développer l’autorité. L’accessoire de l’autorité par excellence est le couvre-chef. Si vous faites attention, toutes les instances faisant autorité dans leur domaine ont un couvre-chef :

  • Képis dans l’armée, chez les policiers
  • Toges pour les chefs de cuisine
  • Casquettes pour les contrôleurs sncf
  • Etc…

Prenons maintenant comme exemple le domaine de la médecine où une amie interne me disait récemment que l’accessoire permettant d’identifier directement un infirmier d’un médecin est le stéthoscope. Les internes, en premier semestre, n’osent parfois pas porter le stéthoscope car il est le symbole inconscient et rassurant pour les patients que la personne qui le porte sait ce qu’elle fait. Il s’agit d’un réel gage d’autorité pour le patient.

Dans son livre, Influence et Manipulation, Robert Cialdini, nous relate une expérience dans laquelle un homme lambda, habillé et accessoirisé tel un médecin, donne des consignes à une infirmière afin d’effectuer une prescription à un patient. La médication est complètement contraire aux symptômes du patient. Même si elle reste perplexe sur l’administration des médicaments au patient, elle s’apprête à exécuter le geste. Heureusement, l’expérience est stoppée juste à temps car la finalité de la médication aurait pu être dangereuse pour le patient.

Cette histoire montre comment il est possible, par le simple port d’une tenue vestimentaire et accessoire appropriés, d’obtenir quelque chose de quelqu’un en usant du simple fait que cette tenue fait office d’autorité dans le contexte.

Tout est question de taille – utilisation du langage corporel en politique

Apparemment ce n’est pas la taille qui compte mais pourquoi voit-on souvent Nicolas Sarkozy sur une estrade ? 😉

Malgré le fait que ces propos soient politiquement incorrects, l’autorité est fortement liée à la taille. Toute position qui serait plus basse qu’une autre au regard de la taille est considérée comme de la soumission. Des études réalisées par le Dr. Bruce Ellis, à la tête du Département de psychologie expérimental de l’Université de Canterbury en Nouvelle Zélande, ont conclu que, plus les hommes sont grands, plus ils ont de meilleures facultés de reproduction que les hommes plus petits. Ceci se passe non seulement au regard de la production de testostérone qui est plus élevée mais également parce que les femmes préfèrent des hommes plus grands qu’elles. A l’inverse, les hommes préfèrent des femmes plus petites qu’eux.

Vous verrez toujours des hommes avec des femmes plus petites et rarement l’inverse.

Les hommes grands sont vus comme plus reproductifs et peuvent passer cette qualité génétique à travers les générations. En règle générale, les hommes grands sont considérés comme ayant plus de pouvoir et sont le symbole de la réussite. A l’inverse, plus un homme a du charisme et de l’autorité, plus on le considère grand. En politique, et plus particulièrement lors de débat, il est important que certains protagonistes veillent à ce que leur taille à la télévision ne soient pas plus petites que celles des autres, dans un soucis d’équité vis-à-vis du principe d’autorité lié à la taille.

Un exercice que vous pouvez essayer : l’ami au sol

Pour vous faire vivre réellement ce concept de taille, je vous propose de faire l’expérience suivante avec un ami :

Dans un premier temps, allongez-vous sur le dos sur le sol et demandez à votre ami de se tenir debout. Ainsi, vous maximiserez la différence de taille. Demandez-lui dans un premier temps de vous réprimander aussi fort que possible. Ensuite demandez-lui de changer de position : lui sur le sol et vous debout. Vous remarquerez que le ton de sa voix change, voir qu’il vit une impossibilité de vous réprimander. Ayant fait l’expérience avec un ami, il a été obligé de s’asseoir pour pouvoir sortir quelques mots. Vous verrez qu’il y aura de fortes chances pour que la même chose se produise lorsque vous ferrez l’expérience.

Conclusion du lien entre langage corporel et autorité

A travers cet article, nous avons vu qu’il existe trois éléments clés pour développer son autorité dans un domaine. Au delà d’un jeu d’acteur qui pourrait s’avérer nécessaire comme dans l’histoire d’Action Discrète, le principe d’autorité a lieu si la tenue vestimentaire liée à l’autorité que l’on souhaite représentée est présente. Les accessoires sont également essentiels pour appuyer la tenue car ce sont les détails qui confirmeront la tenue. Par ailleurs, en fonction de l’autorité représentée, comme dans l’exemple des militaires, il est essentiel que votre communication non-verbale soit en adéquation avec l’autorité que vous souhaitez afficher.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur le langage du corps et si ces deux articles sur la gestuelle vous ont plu, vous pouvez suivre Romain sur le blog Décodeur du Non-Verbal, sur son compte Twitter et sa page Facebook.

PS : si vous voulez des techniques mentalistes beaucoup plus poussées, regardez le livre que j'ai écrit sur l'art de la manipulation mentale et le mentalisme.

Apprendre le mentalisme et la manipulation mentale

Auteur du "Décodeur du Non-Verbal", Romain est un expert en langage du corps. Il explique notamment comment décrypter la gestuelle de nos interlocuteurs.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!

8commentaires

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
1

Je peux enfin ne plus être perçu comme trop gentil . Merci Félix pour cet exercice pour apprendre à developer son autorité
. J’ai une question , est qu’il existe des femmes mentalsites car je n’en n’ai jamais entendu parler ?

2

Bonjour,

Article très intéressant. J’ai moi aussi une petite taille pour ma génération (1m73, j’ai 21 ans et je suis de sexe masculin). Inconsciemment , bien que je m’en rends parfois compte, la voix peut aussi être un atout non négligeable. En effet, j’ai remarqué que bien souvent, quelqu’un avec une voix grave qui porte, est plus facilement pris au sérieux qu’un personne avec une voix aiguë et stridente. Comme quoi, bien que l’être humain est une créature visuelle, l’audition et l’odorat peuvent aussi aider à faire bonne impression.

3

Déconne pas Maarx, j’y ai vraiment pensé parce que j’ai toujours été conscient de cet handicape même avant de connaître les recherches en psychologie sociale.
( ca coute 70000 euros et possibilité de rester en chaise roulante laisse tomber..)

Tout les bien pensant qui te disent c’est rien, l’essentiel c’est pas la taille et qui font tous 175 cm minimum décidément les conseilleurs ne sont pas le payeurs.
Tout comme ces personnes riches qui disent que l’argent ne fait pas le bonheur bien sûre ils ont raison mais il le sentirai passer s’ ils devenaient pauvres du jour au lendemain c’est pareil pour la taille si un type de 180 cm passait du jour au lendemain à 166 cm comme moi j’aimerai bien voir sa tête (rires).

Merci Romain pour la technique du reste debout si tu en à d’autres je suis preneur c’est petites technique mis bout à bout font un grand bénéfice et bravo pour ton blog très intéressant..

4

Trop bien je vais aller me faire opérer des jambes pour être plus grand ! Merci !

Auteur5

Bonjour Stef,

Merci pour ton commentaire. 😉
Comme tu le dis justement, mon article identifie par des exemples concrets quel impact à la tenue vestimentaire et le charisme (en partie liée au langage corporel) lorsque l’on parle d’autorité. Plus que des conseils sur comment développer son autorité, j’ai essayé de mettre en évidence le fait que l’on accepte souvent certaines choses par le simple fait que la demande émane d’une autorité.
Je regardais récemment cette vidéo de “The Love Police” qui illustre bien ce concept !

Malgré le fait d’être réprimandés par la Police, et étant dans leurs droits, ils ne se laissent pas commander par ces autorités… Même si leur comportement semble atypique, ils sont dans leur droit. Je pense que 99% de la population londonienne (malgré leurs droits) se serait laissée fouiller ou arrêter.

6

Bonjour Romain,

tout d abord tres bonne suite d article …. merci pour cette lecture

se qui est des militaire et bien tu as tout a fait raison (je parle en tant que personne qui s interessait au parcours que suivait les militaire et a l armee) et bien l une des base qu on leurs enseigne est la demarche et la facon de se tenir debout

se qui est de la video que tu as donnait pour stef … je trouve que le policier il a un language corporel desastreux et un timbre/ton de voix (et une facon de parler) horrible pour presenter son autorite …

qu en penses tu ?

7

Ok Felix mais tout ça ne nous dit pas comment développer notre autorité nous n’allons pas nous habillé en policier et pour aller plus loin que le costard cravate on à pas d’information précise .

C’est passionnant moi je fais 166 cm et c’est pas mes 2cm de talonnette qui vont augmenter mon autorité quand je monte sur une marche pour les placard de la cuisine je me rend compte de la différence de sensation et si j’avais cette taille dans la vie quotidienne je serai beaucoup plus sûre de moi.
Alors Félix je compte sur toi pour débusquer de super astuces , je te le dis comme je le pense en ayant fini de lire l’article je n’ai rien à appliquer de concret , ça n’enlève rien au plaisir que j’ai eu à le lire mais le concret c’est mieux.

Aller longue vie à ton blog !!

Auteur8

Bonjour Stef,

Entre mon précédent commentaire et celui-ci, j’ai repensé à une stratégie lue dans un bouquin et qui a fait ces preuves.
Le contexte : “une femme travaillant dans un milieu professionnel essentiellement composé d’hommes, qui lors des réunions autour d’une table se faisait très souvent interrompre dans ses explications. Pourtant, ses arguments n’étaient pas sans importance.”
Sa stratégie : “Se lever pour aller chercher un café et lorsqu’elle revenait pour s’assoir, elle restait debout pour apporter sa contribution.”
Cette démarche lui permettait de ne plus être interrompue comme auparavant assise. Elle avait pris de la hauteur par rapport à ses interlocuteurs et envoyait donc une image d’autorité.