Barack Obama nous aurait-il tous hypnotisés ?

Par la communauté Psychologie 30 mai 2017

Barack Obama nous aurait-il tous hypnotisés ?

Cher lecteur, je l’avoue, ce titre est un brin racoleur. Mais au fait, que vient faire Barack Obama, notre Golden Boy retraité dans cet article ? Et bien, parce que personne d’autre que lui, ne pourrait être meilleur ambassadeur de l’hypnose conversationnelle dans le monde. Hypnose conversa… quoi ?

Hypnose conversationnelle

Si vous n’en avez jamais encore entendu parlé, l’hypnose conversationnelle est une technique d’hypnose invisible que l’on peut utiliser dans une simple conversation au quotidien. Autour d’un verre dans un bar. A la maison. A l’école. Au boulot. Dans un article comme celui-ci (si si). Autrement dit, si vous avez toujours voulu savoir comment devenir plus influent, plus motivant, plus inspirant, c’est avec l’hypnose conversationnelle que ça se passe.

“Hé, quoi, on peut hypnotiser quelqu’un comme ça, sans qu’il ne se rendre compte de rien ?”

Vous demandez-vous peut-être en avalant votre café de travers ? Tout à fait. Car l’hypnose conversationnelle utilise des protocoles invisibles pour augmenter la suggestibilité de son interlocuteur, stimuler son imagination et ses cinq sens, contourner son facteur critique. Tout ça dans une simple discussion autour d’une tasse de café. De façon éveillée.

Messmer ferait-il mieux ?

Et c’est précisément ce que fît notre jeune Loup aux dents longues, Barack Obama, à l’échelle d’une nation. Il utilisa l’hypnose conversationnelle de nombreuses fois durant ses speechs lors de sa campagne présidentielle de 2007-2008. Il le fît si subtilement, que la quasi totalité de la population ne se rendit compte de rien. Mis à part les experts en hypnose.

D’ailleurs, dans leur livre Neuro-esclaves – Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse, les psychiatres Marco Della Luna et Paolo Cioni confirmèrent que Barack Obama utilisa l’hypnose conversationnelle de façon récurrente. Et ce, lors de la campagne présidentielle 2007-2008.

Vous êtes septique ? Je le serais aussi. Vous pourriez néanmoins changer d’avis, après avoir lu ce qui suit. Barack Obama ne s’est pas contenté ici et là d’utiliser l’hypnose conversationnelle dans ses speech. Que nenni. Il le fit systématiquement dans ses speechs de campagne présidentielle. Calquage et conduite, commande hypnotique cachée, ancrage, futurisation, empilage de réalité, élicitation des émotions, recherche transdérivationelle… et tutti quanti mes amis (ça rime, mais c’est pas fait exprès).

Comment ancrer les autres à de bons sentiment envers soi ? Demandez à Barack Obama !

Ce que vous allez lire ci-dessous est probablement l’une des techniques en hypnose conversationnelle les plus subtiles. Barak Obama l’utilisa de façon invisible. De façon répétée. A chacun de ses discours de campagne. Afin de programmer le cerveau inconscient de ses électeurs potentiels à voter pour lui le jour J. En effet, lorsque l’on y regarde de plus près, lors de ses discours de campagne, Barak Obama utilisa de façon répétée un même geste, lors de ses discours : joindre le pouce et l’index pour former un “o” dans un but bien précis.

Pour le néophyte, il s’agit simplement d’un langage gestuel couramment utilisé par les hommes politiques en général, pour souligner un mot.

Mais pour l’expert en hypnose , ce geste, à première vue innocent est une technique invisible d’ancrage qui a pour but précis de programmer le cerveau d’une personne à répondre par un comportement, une attitude à un stimuli extérieurs. Comme par exemple, de rappeler de façon subtile à l’électeur qui se retrouve dans l’urne le jour J du vote, de voter pour Obama. Avant d’aller plus loin sur ce que réalisa Obama, vous vous demandez peut-être ce qu’est exactement l’ancrage.

Et c’est une bonne question. Si ce que vous venez de lire ne signifie pas grand-chose pour vous, lisez ce qui suit et vous comprendrez tout de suite de quoi je veux parler. Nous connaissons tous le sentiment que l’on ressent, lorsqu’une émotion refait surface instantanément, au passage d’une chanson particulière à la radio. Que ce soit une émotion de nostalgie ou de joie. Ou encore lorsque l’odeur d’un parfum nous traverse, et nous « plonge » instantanément dans une émotion liée à un souvenir passé particulier.

Qui n’a pas vécu ce genre d’expérience ? Prenons l’exemple d’un parfum particulier. Disons que lors qu’étant enfant, le moment du bain était pour vous un moment de plaisir et de tendresse intense partagé avec votre maman. L’odeur agréable du savon qu’utilisait votre maman à l’époque faisait partie de ce rituel quotidien.

Et dès votre plus jeune âge, votre mental inconscient avait automatiquement associé l’odeur du savon avec les sentiments forts que sont la tendresse et le plaisir partagé avec votre maman. Les années passent, vous êtes aujourd’hui adulte, et par le plus grand des hasards, vous achetez sans le savoir le même savon oublié depuis votre petite enfance.

Le moment de votre douche arrive, vous déballez et utilisez ce savon… Et l’odeur particulière de ce savon fait qu’instantanément vous êtes de nouveau replongé dans le même sentiment profond de plaisir et de tendresse que vous ressentiez au moment du bain, 30 ans plus tôt.

Car même si 30 ans sont passés, votre mental inconscient, lui, n’a jamais oublié cette connexion très forte que votre cerveau avait réalisé entre l’émotion de plaisir et l’odeur de ce savon. L’ancrage est un principe puissant que nous expérimentons tous dans notre vie quotidienne.

Une ancre est donc un déclencheur (image, son, geste, odeur) qui génère un état émotionnel particulier. C’est ce que réalisa Obama lors de ses discours à l’insu du public. De façon répétée, il utilisa cette technique très subtile d’hypnose conversationnelle dans un objectif bien particulier. Lequel ? Lorsque l’on passe au scanner la gestuelle utilisée par Obama lors de ses discours de campagne, on peut remarquer qu’il forme un “o” avec son index et son pouce.

Un geste inhabituel. Présenté au public de manière beaucoup intentionnelle que n’importe quel autre speaker. Ce geste, bien plus qu’un simple geste innocent est une ancre hypnotique – qu’Obama associa – à des mots très spécifiques comme “croire” ou encore “choisir”.

Réalisé de façon répétée, cet ancrage hypnotique puissant fît germer graduellement l’idée – dans le cerveau inconscient de ses électeurs potentiels – de croire en Obama. Et donc, de voter pour lui. Un peu comme un jardinier arrosant patiemment et régulièrement le sol – après avoir semé des graines dans le jardin. Pour la technique d’ancrage hypnotique, c’est pareil.

Yes, he can

Bien plus qu’un simple ancrage hypnotique, notre facétieux ex-président américain réussit un double tour de force en utilisant son fameux geste spécifique de la main. De quel autre tour de force parlons ici ? L’ancrage qu’il créa en joignant son index et son pouce en forme de ” O”, est également une commande hypnotique. Car lorsque l’on y regarde de plus près, le geste que Barak Obama réalisa en rejoignant son index et son pouce, ressemblait étrangement au geste qu’un électeur ferait, si il tenait en main un stylo – en train de s’apprêter à voter dans l’urne.

En répétant de façon systématique ce geste lors de ses discours, Obama réussit de façon très astucieuse à implanter une commande hypnotique dans le cerveau de ses électeurs potentiels.

Cette commande hypnotique, renvoya dans leur cerveau inconscient une commande précise : celle de voter pour Obama, le jour J, lorsque l’électeur s’apprêtait à tenir son crayon de vote entre votre index et votre pouce. En procédant de la sorte, Barak Obama réussit à faire germer un message inconscient qui a pu influencer le vote des personnes, qui au départ, n’avaient pas l’intention de voter pour Obama.

Alors, la prochaine fois que vous verrez Obama « casser la Barack » à la télévision, vous comprendrez désormais pourquoi. Vous l’avez sans doute réalisé à travers cet exemple, l’hypnose conversationnelle est un outil de premier ordre pour influencer, motiver et inspirer les autres au quotidien.

Et comme tout outil de cet ordre, je vous invite à en faire un usage éthique. Construisez des relations gagnants-gagnants avec les autres. Vous en récolterez toujours les fruits. Alors, vous commencez quand ? Et je ne dis pas cela pour vous convaincre. Bien entendu 🙂

Crédit photo : An Examination of Obama’s use of hidden hypnosis techniques in his speeches.

Mon nom est Renaud Czerwiec. Je suis hypnothérapeute et ma passion est l'hypnose conversationnelle que je pratique au quotidien. (http://hypnose-conversationnelle.com)

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!

6commentaires

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
1

Comment avoir d’autres articles sur ce sujet?

il est vraiment passionnant.

2

C’est génial, vous nous avez aidé à mieux comprendre la communication d’Obama. merci

Auteur3

Bonjour, heureux que cela te plaise. C’est vrai que c’est intéressant d’en savoir plus sur la façon de communiquer de Barack Obama. Tellement impactante et magnétique.

4

J’ai aimé cet article

5
Philippe Peytroux

Salut Renaud, excellent article ! On aura l’occasion d’en discuter par la suite, voire plus si affinités Haha 😀 Top !

Auteur6

Salut Philippe, merci pour ton commentaire. Entre passionnés d’hypnose conversationnelle, cela “pourrait le faire”, bien entendu. Belle journée à toi 🙂