Menu
Mentalisme

Changez votre vision du monde : développez l’analyse animale

Je vous propose un exercice qui ne vous rendra absolument pas empathique, bien au contraire. Il vous apprendra à développer un état d’esprit prompt à une analyse non-verbale instinctive. Paradoxale n’est-ce pas ?

Nous sommes tous des êtres civilisés, des enfants qui avons grandi et qui avons appris une somme de lois permettant d’évoluer dans la société avec plus ou moins d’aisance.

La plupart du temps, lorsque nous observons une personne ou un groupe, nous voyons les gens comme des hommes et des femmes civilisés.

Voici l’exercice. Il risque de détériorer votre charisme si vous ne prenez pas la peine de garder vos analyses pour vous.

Commencez par changer votre façon de nous percevoir entre-nous.

Avant d’être un homme ou une femme accompli(e) et civilisé(e), nous étions tous des enfants, et avant encore : des bébés. Et avant d’être vraiment humains nous étions beaucoup moins civilisés encore, très proches de l’animal.

C’est dans cette idée que nous allons apprendre à regarder les Hommes qui nous entourent (et nous-même, par la même occasion !).

Nos instincts jamais ne se dissipent, ils restent au contraire enfouis dans notre esprit et guident notre vie parfois sans que nous y prêtions attention.

Si j’ai peur, je crie.

Cela ne va pas dissiper la source de ma peur, en revanche je vais indiquer rapidement à tous qu’il y a un danger potentiel où je suis.

Observer une querelle qui naît entre deux hommes.

Ils vont bomber le torse, montrer leurs dents et leurs poings, “augmenter la taille de leur corps” en développant leurs muscles. Comme des bêtes.

Vous avez compris le principe maintenant : nous sommes restés des animaux, juste un peu plus développés certes. Dans cet exercice, nous considérerons que chaque homme est un animal portant un “masque social“.

Exercez-vous maintenant, avec cette méthode

Partez en promenade et trouvez vos sources d’observation. Les groupes sont idéals pour servir de « cobaye ».

Un groupe de jeunes par exemple :

  • Observez ce groupe et déshumanisez-les. Ils ne sont plus humains, ils sont des animaux et leurs comportements est animal. Vous ne voyez plus d’homme ni de femme mais des mâles et des femelles;
  • Analysez maintenant l’utilisation de leur regard;
  • Leur position dans le groupe;

Les femelles sont-elles en première ligne, se montrent-t-elles ? Si oui, à qui ?

  • Leurs postures;
  • Leur manière de se faire remarquer des passants;

Les mâles sont-ils agressifs ? Protègent-t-ils quelqu’un ?

  • Leur manière de vous dévisager lorsqu’ils s’aperçoivent que vous les scrutez;

Tout, chez eux, peut être rapporté aux réactions de bêtes.

Et votre analyse suit alors un procédé différent. Elle devient affranchi des masques sociaux que nous portons et que nous donnons à nos semblables.

Rapprochez les comportement à ceux des animaux, profitez-en pour vous documenter à ce sujet.

Les meilleurs sujets d’observation animale selon mon expérience :

  • Les groupes d’individus parmi lesquels éclate une querelle;
  • Une stratégie de séduction qui se déroule devant vous : un plan drague en somme;
  • Une soirée en boîte de nuit : la danse est une parade de séduction;
  • Un repas : le rapport entre l’humain et la nourriture;

Enfin, si vous souhaitez tester votre audace je vous propose un dernier exercice.

Choisissez  un lieu peuplé comme une rue ou la place d’un marché bondé de monde. Prenez le temps de voir vos semblables comme des animaux. Soudain : criez fort, comme si vous aviez vu un serpent sur un étal et pointez-le du doigt directeur en plaçant votre autre main contre vous.

  • Tous les regards vont se braquer sur vous, bien évidemment;
  • Beaucoup vont converger vers ce que vous avez désigné du doigt;
  • Certains vont tenter de comprendre ce qui vous a fait peur;
  • Et je vous parie qu’aucun de vos semblables ne viendra vous demander ce que vous avez vu, s’ils ne font pas déjà parti de vos proches ou s’ils ne représentent pas un gardien de notre société (police etc…);

N’oubliez pas, cependant, que nos masques sociaux ne sont pas inutiles et ne doivent pas être négligés. Aussi, après une analyse animale, sachez retrouver votre vision humaine de vos semblables.

23 Commentaires

  • Avatar
    Johann
    28 mars 2012 à 1 h 05 min

    Bonjour Gwen et Felix,

    J’ai beaucoup rit en lisant cet article formidablement bien écrit. Il m’arrive très souvent d’analyser les comportements humains et les comparer à des animaux. Le pire est qu’on se rend compte que c’est tout à fait ça.
    Une autre situation que je compare beaucoup aux animaux: les transports en commun. C’est ce genre d’analyse qui permet de prendre du recule et de se dire qu’il est important de sortir de la “masse” .
    Certaines dynamiques sociales ne sont que des comportements primaires souvent liés à l’instinct de survie et de “meute”.

    En tout cas merci Gwen, cet approche est plus qu’originale et tellement pleine de sens !

    Johann

    Répondre
  • Avatar
    Thania
    28 mars 2012 à 11 h 08 min

    j’avoue cette approche est très révélatrice j’ai d’Alleur tester mon audace a la gare routière et effectivement on vois tout de suite l’effet produit avec les regards sur moi … mais personne n’est venu demander ce que j’avais vue j’en ai bien rit après ça je aussi je fait souvent des rapprochement entre le comportements humains et animal et je remarque qu’il y a de nombreux point communs .

    Répondre
  • Avatar
    lerad
    28 mars 2012 à 12 h 46 min

    Exercice très intéressant mais je ne vois pas trop la finalité que va t’il nous apporter de concret si nous le pratiquons?

    Répondre
    • Avatar
      Gwen
      29 mars 2012 à 11 h 48 min

      Bonjour Lerad,

      En maîtrisant cet exercice, tu obtiens une meilleure compréhension des motivations instinctives de ton entourage. Tu apprend à voir ce qui guide leur actes alors qu’ils ne le savent peut être même pas eux-même.

      Il aide à anticiper les actes et ouvre la porte à une communication non-verbale plus efficace.

      Répondre
  • Avatar
    Gwen
    28 mars 2012 à 13 h 44 min

    Bonjour Johann et bonjour Thania,

    Je suis content que cette méthode vous plaise.
    Tu as raison de le souligner Johann, les transports en commun comme tout ce qui nous projette à l’état de “foule” font ressortir nos instincts.

    C’est super d’avoir oser Le Cri Thania, c’est formidable l’impact qu’il peut produire.

    Répondre
  • Avatar
    Blondie13
    30 mars 2012 à 3 h 57 min

    J’ai justement vécu une situation tendue où, moi y compris, je me suis comportée comme…. un animal dans un autobus. Ce fut une altercation. Je me sentais comme si cette personne m’avait griffée!! J’ai réagi abruptement. J’aurais dû faire comme un chat qui se sauve! Mais heureusement, j’y ai mis un frein en disant “o.k. on arrête ça!”. La “bête” a rentré ses griffes 🙂

    Répondre
  • […] Changez votre vision du monde : développez l’analyse animale par Gwen […]

    Répondre
  • Avatar
    Dominique
    9 avril 2012 à 16 h 26 min

    Bonjour,

    J’ai lu attentivement votre article et quoique l’analyse soit intéressante, le terme de “manipulateur” me fait un peu peur… Je suis bien conscient bien sur que nous sommes “manipulés” dans beaucoup de ce que nous faisons dans notre société dite civilisée :
    -La pub en premier lieu dont le but est de vendre. Et pour ça les créateurs vont trouver tout ce qui peut aider à vendre : le rire, les sentiments, la peur, la joie, la tristesse…
    -Les politiques qui sont quand même à mon avis les premiers manipulateurs et les plus grossiers aussi. Ils n’hésitent pas à mentir, exagérer, donner dans le sentimentalisme lors des campagnes électorales (nous sommes en pleins dedans !). Et nous masses humaines, tombons dans le panneau… mais pas pour rien mais parce que nous n’avons pas le choix puisqu’ils font tous ça. (et ceux qui ne le font pas de toute façon ne sont pas visibles puisque ça n’intéresse pas les médias)
    -Les patrons ou les chefs quand il s’agit de manager une équipe. Et là ma foi ils sont peu à être capable vraiment de manager…

    Mais le terme manipulateur est pris dans un sens négatif, c’est à dire se servir de… Or même si chacun voit midi à sa porte, je trouve qu’il est plus sain de “travailler avec” que de se “servir de”. Peut-être que les résultats sont visibles moins rapidement mais au moins on a conscience d’avoir agit avec respect. Bien sur dans la vrai vie c’est rarement comme ça que ça se passe mais justement, apprenons à le faire…
    Mais peut-être ai je mal compris l’article mais manipulateur… ça fait peur…

    http://lesrelationshumainespositives.wordpress.com/category/imparfaits-libres-et-heureux

    Répondre
  • Avatar
    Nico
    6 juillet 2012 à 12 h 10 min

    Bonjour,
    Pourquoi ne pas parler simplement d’éthologie pour décrire cette “analyse animale” ?
    Je trouve que ce terme permettrait de démystifier la chose.

    Répondre
    • Avatar
      Gwen
      23 juillet 2012 à 20 h 56 min

      Oui, pourquoi pas.
      J’avais opté pour “Analyse animale” car je le trouvais simple, parlant et surtout pas pompeux !
      Mais peu importe.

      Répondre
  • Avatar
    Jojo
    31 juillet 2012 à 18 h 20 min

    Cet article est vraiment nul…
    Je ne vous pas en quoi l’observation rejoint la manipulation.

    Répondre
    • Avatar
      Ichem
      6 janvier 2014 à 5 h 20 min

      L’observation est une des bases de la manipulation

      “Observer attentivement, c’est se rappeler distinctement.”

      Répondre
  • Avatar
    Hervé
    8 août 2012 à 20 h 37 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article et ces réflexions très intéressantes.
    C’est un sujet très bien trouvé !
    Même plus évolués, nous sommes effectivement des animaux

    Peu de sites en parlent !
    Donc bravo pour avoir développé le sujet…

    Répondre
  • Avatar
    Florent
    16 août 2012 à 15 h 48 min

    c’est tout simplement génial !!!!!!!!! 🙂

    Bravo !! la faite est que nous ressemblons vraiment a des animaux est très impressionnant !!

    Merci beaucoup et sachez que je suis un lecteur assez régulier !!
    ^^

    Répondre
  • […] cette hiérarchie, à force de confrontation. Pour vous donner un argument édifiant, lisez donc ce billet, qui vous achèvera de vous convaincre de l’animal qui sommeil en […]

    Répondre
  • Avatar
    steff
    24 septembre 2012 à 13 h 31 min

    bonjour

    je m’adresse a jojo qui trouve cet article “nul” , excuse moi mais si tu es un peut observateur rien quand plan drague tu peux déjà observer si la personne qui est en face de toi est intéressé ou pas, je m’explique , l’homme et la femme qui sont attiré mutuellement communique avec sont corps, automatiquement incline leur coup (un a droit, l’autre a gauche ) qui est l’a ou nous avons le plus de phéromones , qui est autre que la parade amoureuses des oiseaux. Une personne qui est trop encré dans ses soucis et qui marche dans la rue, a une démarche semblable aux primates ( nonchalant, le dos vouté, les bras ballants ) alors avant de juger un article de “nul” observe ce qui t’entoure

    merci Gewn pour cet article

    Répondre
    • Avatar
      Dominique
      25 septembre 2012 à 18 h 34 min

      Bonjour Steff,

      Sur le fond de ton commentaire, je veux bien être d’accord (encore que nous comparer à des primates ou des oiseaux reviendrait à dire que les oiseaux calquent leur comportement aux nôtres… or, souvent, ce que fait un animal n’a rien à voir avec ce que l’on peut faire nous : un exemple typique : quand un singe rit, c’est qu’il est énervé, si nous, nous rions, c’est que Anne Roumanoff est dans le coin (enfin entre autre lol ) )
      Par contre ce qui me choque peut-être plus… ces leu nombr deux fôtes ke tu as fai den ton comantair…

      Messieurs dame, par pitié, je sais bien que je fais aussi des fautes dans mes articles, et ailleurs, quand je suis un peu trop pressé ou que je ne relis pas assez ce que j’écris mais, par pitié… faites attention, ce n’est vraiment pas agréable pour les yeux…

      Merci

      Répondre
      • Avatar
        steff
        4 mai 2013 à 16 h 07 min

        alors mon cher dominique , félicitation d’écrire correctement le français , c bien , avant de juger les gens faut essayer de comprendre , sache que j’ai appris le français y a tt juste 10 ans , mntnnt apprend le basque (qui est ma langue ) et on en parle ensuite..alors ixilik guaixua . laster arter axtopitoa

        Répondre
        • Avatar
          Dominique
          6 mai 2013 à 0 h 37 min

          Sauf qu”aujourd’hui, sur internet, il existe des correcteurs d’orthographe qui donnent déjà un bon aperçu de la bonne orthographe et qui évitent de nombreuses fautes. Après ce n’est pas spécialement sur ton commentaire mais sur tout ce que je lis sur le net et qui est truffé de fautes… et ils ne sont pas tous basques ayant appris le français il y a dix ans…
          Désolé de t’avoir fâché, ce n’était pas le but…

          Répondre
  • Avatar
    Hamza
    2 novembre 2012 à 20 h 14 min

    Bonjour

    Pour l’observation ( calibrage plus exactement) en tant que outil de comprehension des reactions des autres ou pour anticiper leurs actions. Oui je suis d’accord.

    Maintenant je ne vois pas la necessite de faire une liason avec le monde animal

    Je ne vois pas aussi pourquoi juste les groupes

    Je ne vois pas aussi pourquoi les autres

    L’observation ou le calibrage peut faire sur soit meme, je commence a prendre conscience que change de position, ou je fais un mouvement precis ou ma resperiation bloque . . . Lorsque je suis touche dans une valeur.

    D’autre part le calibrage ne peut etre efficace que s’il est effectue plusieurs fois sur la meme personne ou le meme groupe dans plusieurs situations et des temps differrents

    Si non essayer de sortir avec une conclusion a partir d’une observation qui dure quelques minutes peut conduire a une mauvaise interpretation

    Le mem geste et meme position peut se faire chez un couple marie, ou un couple amoureux ou un homme qui taquine sa jeune maman. . .

    Je ne vois pas Aussi l’importance de l’exercie (crier)

    Par contre ce qu’est important c’est

    Commencer par votre entourage (famille, amis, collegues) des personnes que vous aurez l’occasion de rencontrer plusieurs fois et dans plusieurs situations.

    Calibrer leurs mouvements dans des situations precises.

    Exemple ton ami se met en colere suite a une discussion et c’est une scene qui se repete souvant.

    Essayer de bien calibrer le mouvement de ces yeux, sa position, les gestes de ces mains, sa respiration, la couleur de son visage. Avant une discussion, au milieu et juste avant de se mettre en colere.

    Ensuite vous faite une liason entre ce changement et le declencheur ( un mot que vous avez dis, vous avez parler d’une experience, vous avez touchez une valeur de l’autre)

    Ainsi ce calibrage va vous servir pour anticiper une emotion ou un comportement negatif.
    Ca va vous permettre aussi de lire l’etat interne d l’autre meme s’il ne l’exprime pas surtout chez les enfants.

    Enfin, le calibrage doit se faire avec une intention positive.

    L’objectif est de comprendre l’autre et ses etats internes dans le but de satisfaire ses besoins, respecter ses valeurs, comprendre sa vision, lui eviter des emotions negatives.

    A votre succes

    Répondre
  • Avatar
    wanabos
    27 décembre 2012 à 22 h 54 min

    Sa sert. A koi? parce que avant de lire l article j’ai deja “bien” pensé a sa.

    Répondre
  • Avatar
    Moi
    25 octobre 2013 à 22 h 14 min

    “voici que je vous envoie comme mouton au milieu des loups”

    Répondre
  • Avatar
    Claude
    22 juin 2016 à 0 h 55 min

    Il y’a de bon conseils sur ce site et j’ai une question est ce qu’un. Enfant peut devenir mentaliste ?

    Répondre

Laisser un commentaire