Menu
Mentalisme

Développez votre autorité et apprenez à manipuler les gens grâce au langage du corps (partie I)

Aujourd’hui je reçois Romain, auteur de l’excellent blog Décodeur du Non-Verbal dans lequel il partage sa passion pour le langage du corps et la communication non-verbale. Ce blog est très complémentaire au mien, je vous le recommande absolument ! L’article que vous allez lire ici est de lui. Cet article sera en deux parties : la seconde partie sera publiée demain.

Dans l’art de la manipulation, le principe d’autorité consiste à remplacer le raisonnement d’une personne par une autre référence sur laquelle elle va s’appuyer et qui émane d’une personne faisant autorité sur le sujet. Utiliser le principe d’autorité sur quelqu’un revient à court-circuiter le raisonnement rationnel en le remplaçant par celui faisant autorité. En effet, ce principe joue sur le fait qu’une demande ou une opinion est d’autant plus facilement acceptée si elle provient d’une personne ayant autorité sur le sujet.

Cette autorité, bien que généralement associée aux compétences et/ou au statut de la personne effectuant la demande, est également fortement liée à l’apparence, la tenue vestimentaire et la communication non-verbale.

C’est autour de ces trois thèmes que je vous propose dans cet article d’appréhender le principe d’autorité. Nous allons voir comment, dans la vie de tous les jours, vous pourrez développer cette autorité en votre faveur mais également déceler les fausses autorités qui pourraient vous nuire. Commencez par lire l’histoire ci-dessous, vous comprendrez toute la portée de ce principe quand il s’agit de manipuler autrui.

L’autorité, l’arme des imposteurs

Connaissez-vous Andy Bichlbaum and Mike Bonanno ? Peut-être pas, car ils sont plus connus sous le nom des The Yes Men. Il s’agit de deux activistes du canular qui ont réussi à une époque, à embobiner (et faire perdre beaucoup d’argent) de grandes entreprises américaines trustant leur domaine. Leur arme favorite ? L’autorité.

En France, dans le même esprit, peut-être connaissez-vous l’émission « Action discrète » ? Diffusée sur Canal +, elle consiste à mener une investigation comique sur les sujets d’actualité et met très généralement en scène des français lambda dans leur reportage. Leur arme favorite ? Egalement l’autorité.

Très souvent habillée en costard cravate, mallette professionnelle sous le bras, l’équipe d’Action Discrète mène à bien ses reportages en se faisant passer pour des employés des Ministères français. Représentants de cette autorité factice placée sous la facette du gouvernement (on ne rigole pas avec le gouvernement), ces acteurs sollicitent la population sur les problèmes de société et les poussent à agir pour les résoudre.

Je me remémore souvent cette histoire dérisoire où, dans le contexte de loi portant sur la réforme des retraites et de l’allongement de la durée du travail, ces acteurs proposaient à des personnes du troisième âge de travailler pour “sauver” les retraites. Leur programme, du soi-disant Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, était de faire travailler les personnes retraitées en testant des petits pots de bébé. L’argument était qu’eux-aussi, n’ayant plus/pas de dents, pouvaient facilement contribuer à résoudre le problème de financement des retraites en continuant une activité professionnelle.

Vous vous dîtes peut être : qui pourrait être assez bête pour accepter ce genre de proposition tellement elle est déplacée et décalée ? Et bien figurez-vous que certaines personnes âgées étaient prêtes à donner un petit coup de main au gouvernement et encore plus étonnant, le gérant de la maison de retraite, était également partant pour installer ce genre de programme dans son établissement.

Dans ce contexte aussi loufoque, les personnes sollicitées ont toute leur tête et pourtant elles acceptent ce que leur proposent les acteurs d’Action Discrète (ici des imposteurs). Heureusement, cette histoire n’est juste qu’une mauvaise blague où le principe d’autorité est utilisé dans son ampleur. Comment à travers ce reportage, ces acteurs ont-ils réussi à faire gober ce mensonge si gros ? Je vous livre ici tous les éléments de la supercherie. 😉

La tenue vestimentaire est le reflet du statut social

Ici, on parlera d’accoutrement (voir déguisement pour les imposteurs) ou simplement de tenue vestimentaire. Dans l’opinion commune, la façon de s’habiller renvoie à un certain statut social et/ou une profession dans lesquels les personnes font autorité. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, est-ce que vous seriez plus en train à croire un homme portant un costume et une cravate (du Ministère) ou le même homme en tenue de jogging/Converse du dimanche ? Je vous laisse méditer… Mais pas trop car il y a encore pas mal de chose à apprendre sur l’autorité dans cet article. 😉

Car en effet, le contexte a également toute son importance lorsqu’il s’agit d’autorité. C’est ce que j’explique en détail dans ma newsletter. Est-ce que si dans un hôpital, vous étiez amené à prendre les médicaments prescrits par une personne et que vous aviez le choix entre :

  1. un homme en blouse blanche, stéthoscope autour du cou, et
  2. un homme en costard cravate travaillant pour le gouvernement ?

Aucun doute que votre choix se portera sur le corps médical faisant office d’autorité dans ce contexte. Mais on y reviendra par la suite.

Ce principe d’autorité lié à l’apanage vestimentaire est assimilé et appliqué dans la plupart des professions et ce, depuis longtemps. Selon la profession, un code vestimentaire, est très souvent de rigueur :

  • Cadre : costard/cravate
  • Médecin : blouse blanche/stéthoscope
  • Cuisinier : tablier/toge
  • Militaire : uniforme/couvre-chef
  • etc…

Les autorités les moins contestées dans notre société sont les forces de l’ordre. Elles ont un uniforme qui appuient et affirment leur autorité, taillé pour laisser apparaître leurs lignes musculaires. Cet uniforme est également un apanage de dissuasion. Un civil n’a pas le droit de porter un uniforme s’il n’est pas en service car sinon, comme on vient de le voir, il pourrait utiliser le principe d’autorité lié à l’uniforme, lui même lié à la profession, pour obtenir ce qu’il souhaite.

Maintenant, si vous avez envie d’en savoir plus sur le langage du corps et en attendant la seconde partie de cet article, vous pouvez suivre Romain sur le blog Décodeur du Non-Verbal, sur son compte Twitter et sa page Facebook.

16 Commentaires

  • Avatar
    Johann
    18 avril 2011 à 3 h 39 min

    Article très complet sur l’autorité ! D’ailleurs, quand quelqu’un agit avec autorité, il est automatiquement considéré comme autoritaire et respecté, à partir du moment qu’il est crédible visuellement.
    J’aime beaucoup le blog de Romain, surtout que je m’interesse depuis longtemps au language corporel. C’est vrai que vos 2 blogs sont très complémentaires.
    Sur le mien je traite plus de la partie marketing et commercial de l’influence et la manipulation et j’en apprends beaucoup grâce à vos blogs.
    Bonne continuation !

    Répondre
    • Avatar
      Felix Boussa
      18 avril 2011 à 22 h 57 min

      Merci Johann, au plaisir.

      Répondre
    • Avatar
      Romain (Décodeur)
      19 avril 2011 à 10 h 55 min

      Merci pour ton commentaire Johann et bien sûr Félix sur l’opportunité de pouvoir m’exprimer sur apprendre-à -manipuler. Ce fût un réel plaisir 😉

      Répondre
  • Avatar
    kévin
    19 avril 2011 à 9 h 42 min

    superbe article! vraiment, j’ai beaucoup appris! c’est très clair et bien expliqué…
    mais, petit détail de passage: les cuisiniers ne porteraient-ils pas des TOQUES et non pas des TOGES ? 😉

    Répondre
    • Avatar
      Romain (Décodeur)
      28 avril 2011 à 12 h 24 min

      Effectivement, sinon j’aurais du préciser qu’il s’agissait des chefs cuisto de la Rome Antique 😉

      Répondre
  • Avatar
    Sylvain
    10 mai 2011 à 1 h 11 min

    Très bonne article, une des bases de la manipulation, longuement décrite dans l’ouvrage de Robert Cialdini : “Influence et Manipulation”.

    Répondre
  • Avatar
    Antoine
    10 mai 2011 à 16 h 56 min

    De dire que l’on ai businessman depuis 10 ans, c’est de l’autorité? =)

    Dans un ancien article, vous parliez d’étudiant en oenologie à qui on faisait croire qu’une piquette était du bon vin,cela serait donc à cause de l’autorité? (et peut être aussi la preuve social)?

    Répondre
  • Avatar
    Allaoui
    11 mai 2012 à 15 h 53 min

    salut c juste pour te remercier le live Décodeur du Non-Verbal. cava m’aider à rédiger mon mémoire: Détecteur de mensonge. Et je me demande comment j’ve faire pour être comme toi. A bientôt ok?

    Répondre
  • Avatar
    Karim
    9 octobre 2012 à 22 h 20 min

    Salut,

    Je suis nouveau sur ce super blog. Pour continuer à parler du pouvoir de l’autorité, j’ai découvert un documentaire à ce sujet… Il est assez impressionnant.

    Ça explique comment, dans un certain contexte et avec un personnage autoritaire, une personne peut faire des choses qui sont totalement contraires à ses propres valeurs. Des choses qu’elle n’aurait jamais imaginé pouvoir faire…

    C’est ici :

    http://www.v4easy.com/gouao/index.php?option=com_content&view=article&id=22155:ghhghgh&catid=26:tout-&Itemid=4

    Karim

    Répondre
  • Avatar
    Gregory
    8 janvier 2013 à 2 h 33 min

    Bonjour et merci pour ce blog que je découvre.

    Nous retrouvons la même chose aujourd’hui avec tous les économistes qui apparaissent sur les plateaux télévisions et dans les journaux. Tous se plantent allègrement, d’année en année, mais avec des termes si “économistes” qu’eux seuls comprennent, qu’on les écoute avec une grande déférence…

    Mais Molière l’a également très bien expliqué dans le “Médecin malgré lui” :

    “Or ces vapeurs dont je vous parle venant à passer, du côté gauche, où est le foie, au côté droit, où est le cœur, il se trouve que le poumon, que nous appelons en latin armyan, ayant communication avec le cerveau, que nous nommons en grec nasmus, par le moyen de la veine cave, que nous appelons en hébreu cubile, rencontre en son chemin lesdites vapeurs, qui remplissent les ventricules de l’omoplate ; et parce que lesdites vapeurs… comprenez bien ce raisonnement, je vous prie ; et parce que lesdites vapeurs ont une certaine malignité… […] Qui est causée par l’âcreté des humeurs engendrées dans la concavité du diaphragme, il arrive que ces vapeurs… Ossanbabdus, nequer, potarinum, quipsa, milus. Voilà justement ce qui fait que votre fille est muette.”
    Le Médecin malgré lui, II, 4

    Répondre
  • Avatar
    Bertrand
    10 mars 2013 à 17 h 33 min

    Cet article ne m’a absolument rien appris, vous parlez de costumes qui indiquent l’autorité et évidemment il faut être “autoritaire” afin de mieux manipuler… Mais ça on le sait déjà bien avant d’avoir lu cet article, j’ai comme qui dirait l’impression que vous faites passer dans vos écrits un enseignement très utile et méconnu de tous alors qu’il ne s’agit juste que d’éléments bancals. À moins d’être un naïf de première catégorie je ne vois pas en quoi cela aide.

    Répondre
  • Avatar
    benoît
    22 juin 2013 à 12 h 55 min

    Merci 🙂

    Répondre
  • Avatar
    Anthony
    10 septembre 2013 à 21 h 57 min

    Bonjour,
    je suis entièrement avec le commentaire de Bertrand! Seulement il y a des situations où l’on agit sous l’influence de l’autorité SANS SANS RENDRE COMPTE! Ainsi cet article m’a fait prendre conscience qu’il faut parfois faire attention à l’autorité et agir selon ces propres envies!!

    Au plaisir de vous lire. Anthony.

    Répondre
  • Avatar
    Natacha
    7 octobre 2013 à 17 h 25 min

    Très bon article, qui m’a permis une reflexion personnelle sur l’autorité. Travaillant dans un milieu où l’uniforme professionel est de rigueur, l’autorité ( même si le mot est fort) entre collègues, doit alors passer par la gestuelle et la façon de parler, afin que les caractères forts ne se sentent pas tout puissant. Car cerrtains ont une autorité naturelle de part leur caractère, pour les autres ( comme moi) c’est un travail d’apprentissage

    Répondre
  • Avatar
    geoffrey
    12 novembre 2013 à 19 h 37 min

    tres bon article, comme quoi bcp de personnes se laissent manipuler par un simple costume….

    Répondre
  • Avatar
    laetie81
    18 octobre 2014 à 15 h 36 min

    Bonjour,
    Concernant l’autorité, j’aurais une situation à vous raconter qui peut rentrer dans le contexte d’autorité….J’ai été fonctionnaire de police durant 15 années, et depuis le tout début, lorsque j’enfilais ma tenue pour partir en patrouille, j’avais la sensation de mettre un bouclier, comme si je devenais quelqu’un d’autre, plus forte (plus autoritaire en qlq sorte) attention de tiens à préciser que je n’ai jamais fait d’abus de pouvoir!…..(ni même un pv car paradoxalement je suis contre la répression…).
    Je pense avoir vu pas mal de choses durant ma carrière, cadavres, autopsies , violences en tout genres… enfin bref, un jour, plus précisément un samedi matin, je promenais mon chien habillée en civil (sans tenue et donc sans arme au ceinturon) je me trouvais sur un trottoir, au milieu de bâtiments, personne d’autre que mon chien et moi lorsque mon regard à été attiré par une forme qui tombait le long de l’immeuble à côté duquel j’étais en train de passer et…! BOUM!! un bruit sourd…et sur ma gauche à à peine 10/15 m de moi un corps. le pauvre désespéré avait sauté du 9eme étage.
    Je me suis donc précipité vers lui en laissant mon toutou, et j’ai commencé à tenter une réanimation…qui as durer une éternité (5/10 min) avant que des secours arrivent. Je me suis retrouvé avec du sang partout et je suis rentré chez moi comme une automate, j’ai ouvert ma porte et mes enfants et mari ont crus que le sang était le miens , que j’avais du me faire agressée! en bien je me suis retrouvé en parfait état de CHOC, impossible pendant au moins 30 min de décrocher un mot pour leur expliquer ce qui venais de m’arriver! j’ai mis presque une année de thérapie pour me remettre de ce suicide…alors que si j’avais été en tenue, j’aurais parfaitement géré cette situation comme d’autres auparavant!
    Tout cela pour vous dire que ma tenue de policière qui représentait l’autorité et tout ce qu’il y a avec…. était mon bouclier pour affronter des situations extrêmes….évidemment il n’y a pas de manipulation avec mon histoire; mais il m’est arrivé de montrer ma carte de police pour prouver une certaine crédibilité dans des situations….elle aurait pu très bien être fausse….!

    Répondre

Laisser un commentaire