Menu
Philosophie

Comprendre (enfin) l’allégorie de la caverne de Platon

Platon (424-347 av. J.-C.) c’est l’histoire d’un grec qui a consacré toute sa vie à la philosophie. Son apprentissage commence avec Socrate — un vieux philosophe, sage, qui enseignait sa philosophie aux petits jeunes. Et pour la petite anecdote, Socrate n’a jamais rien écrit de sa vie : c’est Platon qui a retranscrit la philosophie de son maître dans ses nombreux ouvrages.

Mais, en -399, tout bascule. Socrate est condamné à mort. Il est accusé de corruption de la jeunesse car sa philosophie n’était pas assez tournée vers la religion et négligeait les Dieux grecs. Et ça, bah ça n’a pas trop plu.

Alors, après la mort de Socrate, Platon poursuit sa quête vers la connaissance et crée sa propre école : l’Académie. Et ça fait un carton. Platon a de nombreux élèves (dont Aristote) et enseigne sa philosophie pendant 40 ans.

caverne de Platon

Platon

L’enseignement, notre relation face au savoir, à la connaissance, la recherche de la vérité… Tout ça, Platon adore. Et c’est justement ce qu’il développe au chapitre VII de son énorme bouquin La République, avec l’allégorie de la caverne. Décryptons ensemble ce texte, l’un des plus célèbres de la philosophie.

D’abord, c’est quoi une allégorie ?

Une allégorie, c’est une image. Platon a conscience que sa philosophie n’est pas accessible à tout le monde, alors pour que l’on puisse tous comprendre, il utilise des images. 

Juste un petit truc avant de passer à la suite de l'article...

À travers cette allégorie, Platon met en scène la condition humaine, la nôtre, mais également celle de nos ancêtres. Pour lui, nous sommes tous prisonniers d’une caverne.

Cette caverne dans laquelle nous sommes pris au piège, c’est l’illusion. Platon affirme nous vivons tous dans l’illusion. Nous sommes prisonniers de nos jugements, de fausses idées reçues, de croyances… Et tout ça, ça nous empêche de vivre dans la vérité ; puisque ce que nous croyons savoir est faux, notre rapport avec le réel est donc complètement erroné. 

Pour nous en faire prendre conscience, et pour éclairer les gens de son époque — Platon en a gros sur la patate qu’on ait condamné son maître à mort — alors, il nous montre la médiocrité de notre condition pour que nous puissions nous en délivrer. Tuto en 3 étapes.

Comment ça se passe à l’intérieur de cette caverne de Platon ?

L’intérieur de la caverne, on va appeler ça l’étape 1. Cette étape 1 représente notre état initial : l’ignorance.

caverne de platon

Nous sommes plongés dans une grotte souterraine, qui symbolise notre enfermement, notre médiocrité et notre impuissance. Platon imagine que nous sommes prisonniers de cette caverne depuis l’enfance, autrement dit : nous avons peu d’expérience de la vie, nous sommes naïfs, inconscients, et blindés de fausses croyances. On croit alors que cette caverne, c’est la vraie vie, la vérité, le réel — et on cherche pas plus loin, on est content.

Pour rendre le truc encore plus glauque, Platon rajoute à cela des marionnettistes, des manipulateurs qui montrent aux prisonniers des ombres toutes fabriquées. Ces méchants marionnettistes qui manipulent les prisonniers peuvent être soit des hommes politiques, qui font tout pour nous maintenir dans l’illusion ; soit des sophistes, ces faux philosophes qui enseignent comment manipuler par le langage, avec des discours creux.

Ces ombres (= idées reçues, fausses croyances) sont de simples reflets, elles sont immatérielles, déformées… Et pourtant, les prisonniers croient qu’elles sont réelles car ils les ont vues toute leur vie — un peu comme nous, enfant, quand on vu le Père Noël, on a longtemps cru qu’il existait.

Conclusion de l’étape 1 : l’existence de ces prisonniers est très pauvre, car leur réalité est illusoire.

Mais on peut en sortir de cette caverne de Platon ?

Les gars, on n’est plus à la Préhistoire, alors oui on peut en sortir. Platon dit même qu’on DOIT en sortir ! Et là, on arrive sur l’étape 2.

caverne de platon

Cette étape 2 vient de la rencontre des prisonniers avec le philosophe. Le philosophe va venir bouleverser leurs croyances antérieures, et instaurer le doute dans leurs certitudes. Il force alors les prisonniers à se relever, à marcher en dehors de la caverne.

Mais, les prisonniers qui étaient bien au chaud dans leur caverne ont peur d’en sortir, car le monde extérieur (= la connaissance) leur est inconnu. Jusqu’à la fin, ils sont tentés de faire demi-tour, pour retrouver une réalité familière et confortable, mais le philosophe est costaud, et les empêche de retourner dans leur ignorance.

Alors, les prisonniers commencent à comprendre qu’ils ont été manipulés. Ils prennent conscience des ombres (= les illusions dans lesquelles ils ont été bercés), des méchants marionnettistes… Et ils prennent leur courage à deux mains et sortent de la caverne.

Et il se passe quoi une fois que les prisonniers sont sortis ?

Une fois sortis de la caverne, les prisonniers sont éblouis (rappelez-vous, ils n’ont jamais vu la lumière du jour !). Mais cela symbolise aussi leur premier contact avec la vérité.

caverne de platon

Délivrés de la caverne, les prisonniers deviennent heureux, leur rapport à la connaissance, au vrai, change complètement leur existence et développe leur altruisme.

Alors qu’est-ce qu’ils vont faire ? Ils vont redescendre dans la caverne pour chercher leurs camarades prisonniers — et leur dire que c’est trop bien dehors.

Certes, redescendre dans la caverne, c’est prendre un énorme risque. D’abord, les prisonniers vont subir les moqueries de ceux restés à l’intérieur car ils sont en total décalage. Ensuite, redescendre, c’est prendre le risque de ne jamais en ressortir.

Mais pour Platon, une fois que l’on n’y est sorti, une fois que l’on a côtoyé la connaissance, le savoir, il est impossible de retourner dans l’ignorance, car la connaissance est source de bonheur pour l’homme.

Comment connait-on réellement le monde ?

Platon se sert également de l’allégorie de la caverne pour nous dire que nous avons deux manières d’appréhender le monde, les choses autour de nous : une approche sensible et une approche intelligible.

Par exemple, si je vous demande de me définir le mot « cercle », vous pouvez soit me dessiner un rond — ça c’est l’approche sensible ; soit me donner la définition de l’idée de cercle — ça, c’est l’approche intelligible.

Il s’agit de deux approches différentes. Et pour Platon, l’éducation, c’est-à-dire connaître réellement la vérité sur les choses, consiste à passer de l’illusion du sensible, à la connaissance intelligible des choses. Car le sensible est toujours subjectif — le cercle que vous m’auriez dessiné aurait pu être ovale, et non tout à fait rond. Et là, on aurait été dans le faux, car un rond, c’est rond. 

Pour finir sur la caverne de Platon… 

L’allégorie de la caverne de Platon, c’est justement cette distinction entre le sensible et l’intelligible. Platon ne nous dit pas de répudier pour autant notre approche sensible des choses, mais de comprendre que le sensible ne permet pas la science.

Le savoir ne se trouve pas dans nos croyances, opinions ou sensations (= les ombres dans la caverne), mais dans une vérité intelligible, que Platon appelle les Idées.

L’allégorie de la caverne, c’est donc une invitation à sortir de l’ignorance dans laquelle nous nous trouvons, et reconnaître l’intelligence présente en nous pour aller vers la connaissance.

332 Commentaires

  • Avatar
    Dominique Lefeuvre
    28 novembre 2016 à 22 h 19 min

    Je suis content de vous avoir lu

    Répondre
    • Avatar
      Doria
      29 novembre 2016 à 17 h 05 min

      Et moi d’autant plus 🙂
      Merci Dominique et à très vite sur le Cercle !
      Doria

      Répondre
      • Avatar
        Alphonse Rattenni
        21 novembre 2017 à 22 h 19 min

        Merci Doria pour ce partage magnifique.
        Tte ma gratitude et mon profond respect.
        Belle journée.
        Al.

        Répondre
        • Doria Messaoudene
          Doria Messaoudene
          3 décembre 2017 à 20 h 08 min

          Mille mercis Alphonse, votre message me touche beaucoup.
          À bientôt !
          Doria

          Répondre
  • Avatar
    MAXIME
    29 novembre 2016 à 11 h 07 min

    Le style d’écriture est juste révolutionnaire, fluide et très prenant.

    Répondre
    • Avatar
      Doria
      29 novembre 2016 à 16 h 58 min

      Merci beaucoup Maxime !
      À très bientôt sur le Cercle 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Dom
    1 décembre 2016 à 10 h 25 min

    Dernièrement je suis profondément secoué par ce qu’est ma propres réalité. merci Doria!!! cet article m’apporte non seulement l’air frais, mais il n’éclaire très bien et finalement sur ce Mythe de la caverne de Platon. j’ai “descendus” tout les article de philo en un trait. j’en veux encore et encore!!!! s’il vous plais! merci sincèrement!!

    Répondre
  • Avatar
    Doria
    1 décembre 2016 à 13 h 56 min

    Merci Dom pour votre commentaire, ça me fait vraiment plaisir !
    Stay tuned, d’autres articles arrivent ! 🙂
    À très vite,
    Doria

    Répondre
  • Avatar
    Georges
    17 avril 2017 à 12 h 56 min

    Merci pour cet article qui éclaire encore mieux ma connaissance qu j’en avais de cette théorie de Platon. Merci

    Répondre
  • Avatar
    Julien
    9 mai 2017 à 22 h 55 min

    J’aurais une petite question: En quoi cette allégorie représente une invitation à examiner ça manière de vivre?

    Répondre
  • Avatar
    Touobom Fabrice DABIRE
    28 juillet 2017 à 13 h 42 min

    Waouh merci spéciale Doria!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      7 août 2017 à 18 h 07 min

      Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    Lataillade
    29 juillet 2017 à 20 h 14 min

    Bonsoir Doria,

    J’ai adoré vous lire et j’ai l’impression déjà de me sentir plus libre et….ça fait un bien fou !
    Je suis également une passionnée de philosophie….entre autres 🙂

    Merci du fond du cœur pour cette lumière que vous avez fait entrer dans mon cœur !

    Isabelle, Bordeaux.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      7 août 2017 à 18 h 01 min

      Chère Isabelle,
      Merci mille fois pour vos gentils mots qui m’ont beaucoup touchée.
      Continuez à philosopher et surtout, prenez soin de cette lumière !
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Ibrahima KOMARA
    31 juillet 2017 à 19 h 01 min

    Très content et instruit encore davantage !!!!!merci

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      7 août 2017 à 17 h 52 min

      C’est fait pour 🙂
      Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    Wolfs
    14 août 2017 à 22 h 59 min

    Enfin une explication claire du mythe de la caverne.
    Bravo
    Jean Claude

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 27 min

      Merci Jean-Claude pour vos encouragements et votre soutien, ça me fait plaisir 🙂
      À très vite !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Daa.lille.france
    25 août 2017 à 13 h 41 min

    Super merci super cool super bien expliqué.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 28 min

      Merci pour votre message 🙂

      Répondre
  • Avatar
    alain boutet
    1 septembre 2017 à 21 h 36 min

    Tout est clair. Très bien expliqué. Bravo !

    Cela me renvoie directement à mon expérience quotidienne. Surtout concernant l’hypnose spirituelle avec laquelle j’ai des résultats stupéfiants en tant que thérapeute. Je suis passeur d’âmes et rejette le mauvais oeil pour simplifier, sinon c’est trop long à expliquer. Mais pour le vulgus pecum les entités, la lumière, et les vies antérieures ce sont des trucs de bonnes femmes histrioniques. Et je suis un mec. 😉
    Mais lorsque je leur montre mes vidéos qui n’ont rien à envier au film “l’exorciste” je perçois en eux un certain malaise. Je fais parler les entités par la bouche du corps les contenant en hypnose. Et quand je leur dis que deux personnes sur trois sont concernées par les entités et que je peux leur faire un test gratuitement… généralement ils refusent.
    Qu’est-ce-qu’on est bien dans ses croyances. C’est très rassurant de ne pas sortir de sa zone de confort.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 29 min

      Merci Alain pour votre soutien 😉

      Répondre
  • Avatar
    biggy91
    7 septembre 2017 à 21 h 30 min

    merci pour tous vos articles. je viens de me trouver une seconde passion: la philosophie!!
    mon esprit s’ouvre de plus en plus à chaque lecture. je n’aurais jamais penser que la philo soit si simple à comprendre.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 47 min

      Merci à vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Cadiou
    8 septembre 2017 à 18 h 05 min

    Superbe leçon, Merci Doria c’est lumineux

    La date de décès de Platon est plutôt -399 que -347 ?

    Paul

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 46 min

      Merci beaucoup Paul pour ton commentaire 🙂
      Après plusieurs vérifications, je retombe toujours sur -347. Quelle source te fait pencher pour -399 ?

      Répondre
  • Avatar
    Ml le Corre
    16 septembre 2017 à 16 h 04 min

    Merci pour cette explication accessible .
    Un vrai bonheur, pour moi qui me lance dans les débats philo avec des élèves de primaire.
    J’ai lu beaucoup d’approche de cette allégorie, mais votre style est vivifiant, dynamique et me rassure pour aborder ma première séance.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 44 min

      Merci à vous pour votre enthousiasme !
      En espérant que cette première séance de débats s’est passée à merveille 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Zazou
    20 septembre 2017 à 8 h 21 min

    Ah , si tous les professeurs de philosophie pouvaient enseigner comme vous le faites, nos enfants perdraient moins leur temps sur les bancs d’école .
    Au moins il saura de quoi il parle s’il tombe sur ce texte au repêchage demain.
    Mille mercis.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 41 min

      Mille merci à vous !
      Je croise les doigts pour votre fils !

      Répondre
  • Avatar
    Elina
    20 septembre 2017 à 8 h 52 min

    Super bien expliqué 🙂

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 41 min

      Merci Élina 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Tissot Sylvain
    27 septembre 2017 à 18 h 31 min

    Bonjour doria ,merci pour cette lumiere une connaissance plus une connaissance egale 3 connaissances ,l etude des plantes va etre ma prochaines sources de connaissances pour mon bien etre et celui des autres,bien cordialement Sylvain

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      29 septembre 2017 à 17 h 36 min

      Merci Sylvain !
      Bon courage pour l’étude des plantes, et à très vite sur le Cercle 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Louise Le Bris
    30 septembre 2017 à 14 h 29 min

    Très bonnes explications qui m’ont bien aidé en plus de mon cours de philosophie. Les mots sont biens choisit ainsi que les exemples.
    Je pense que vous allez être mon allié pour cette année 😉
    Merci beaucoup !

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 30 min

      Merci beaucoup Louise 🙂
      Au plaisir de t’aider pour ta prochaine dissert !
      À très vite,
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    karim
    1 octobre 2017 à 6 h 29 min

    Y aurait il un rapprochement entre cette allegorie et le film Matrix ?

    Répondre
  • Avatar
    Hervé
    3 octobre 2019 à 15 h 19 min

    Merci pour l’éveil que vous m’accordez

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Merci beaucoup Hervé, votre message me fait super plaisir !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Hervé
    5 octobre 2017 à 17 h 44 min

    Merci pour l’éveil que vous m’accordez

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 30 min

      Merci beaucoup Hervé, votre message me fait super plaisir !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Toure
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Très clair comme explication sur le mythe de la caverne.Très heureux de vous lire en philosophie. Espère corresponde avec toi pour renforcer ma culture philosophique. Peut on s’instruire en lignes. Quels sont les critères ?

    Répondre
  • Avatar
    Toure
    6 octobre 2017 à 14 h 40 min

    Très clair comme explication sur le mythe de la caverne.Très heureux de vous lire en philosophie. Espère corresponde avec toi pour renforcer ma culture philosophique. Peut on s’instruire en lignes. Quels sont les critères ?

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 31 min

      Merci beaucoup ! 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Amazan christella
    8 octobre 2017 à 1 h 31 min

    J,aime bcp

    Répondre
  • Avatar
    Tom Pehlivanian
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Etudiant en droit et sortant d’un bac L j’ai été habitué à des explications compliquées et pas toujours atteignables. Merci beaucoup pour cette façon extrêmement fluide et agréable d’expliquer les choses!

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Merci Tom pour votre commentaire, ça me fait super plaisir !
      À bientôt sur le Cercle j’espère !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Tom Pehlivanian
    10 octobre 2017 à 22 h 04 min

    Etudiant en droit et sortant d’un bac L j’ai été habitué à des explications compliquées et pas toujours atteignables. Merci beaucoup pour cette façon extrêmement fluide et agréable d’expliquer les choses!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 32 min

      Merci Tom pour votre commentaire, ça me fait super plaisir !
      À bientôt sur le Cercle j’espère !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    BAKALI Anas
    3 octobre 2019 à 15 h 19 min

    Merci Doria , l’article traduit l’idée de l’Allégorie de la caverne d’une façon encore plus claire et plus compréhensible , il m’a bien encouragé d’aller derriére la connaissnace , merci encore une fois .

    Répondre
  • Avatar
    BAKALI Anas
    15 octobre 2017 à 22 h 35 min

    Merci Doria , l’article traduit l’idée de l’Allégorie de la caverne d’une façon encore plus claire et plus compréhensible , il m’a bien encouragé d’aller derriére la connaissnace , merci encore une fois .

    Répondre
  • Avatar
    Frédéric Morand
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Introduction attractive et vivante, merci. Très inspirant !
    Ca pourrait être bien de dire aussi un mot des limites de l’approche platonique : l’intelligibilité, c’est bien, mais… ça se heurte à des critiques comme l’excès de “cérébralité” (tout dans la tête, rien dans les sens, comme diraient les phénoménologues), et donc le manque d’expérientialité du platonisme.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Merci Frédéric pour votre commentaire ! Et je suis d’accord avec votre remarque, même si ce n’était pas le sujet premier de l’article 🙂
      À très vite sur le Cercle !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Frédéric Morand
    4 novembre 2017 à 18 h 23 min

    Introduction attractive et vivante, merci. Très inspirant !
    Ca pourrait être bien de dire aussi un mot des limites de l’approche platonique : l’intelligibilité, c’est bien, mais… ça se heurte à des critiques comme l’excès de “cérébralité” (tout dans la tête, rien dans les sens, comme diraient les phénoménologues), et donc le manque d’expérientialité du platonisme.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 34 min

      Merci Frédéric pour votre commentaire ! Et je suis d’accord avec votre remarque, même si ce n’était pas le sujet premier de l’article 🙂
      À très vite sur le Cercle !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    MUNGUANANGU
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Merci pour m’avoir fait comprendre cette allégorie platonicienne de façon simple!

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Avec plaisir ! Merci à vous pour votre message ! 🙂

      Répondre
  • Avatar
    MUNGUANANGU
    8 novembre 2017 à 18 h 19 min

    Merci pour m’avoir fait comprendre cette allégorie platonicienne de façon simple!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 35 min

      Avec plaisir ! Merci à vous pour votre message ! 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Aurélie NIZET
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    C’est très amusant à lire 🙂 Explicite avec des mots simples et sympas 🙂

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Merci Aurélie 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Aurélie NIZET
    13 novembre 2017 à 22 h 03 min

    C’est très amusant à lire 🙂 Explicite avec des mots simples et sympas 🙂

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 35 min

      Merci Aurélie 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Flament francis
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Bonjour… La caverne à ceci cependant intéressant, y séjourner un temps nous rappelle inconsciemment notre séjour intra utérin avec ce qu’il avait de réconfortant. certes on y côtoie ombres, illusions mais, in fine, la fin du voyage ne nous y renvoie t’elle pas?

    Répondre
  • Avatar
    michel
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Merci pour cette présentation “éclairante” de l’allégorie , les deux approches, sensibles et intelligibles, sont brillamment définies.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Un grand merci Michel pour votre commentaire qui me fait très plaisir !
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Flament francis
    19 novembre 2017 à 15 h 54 min

    Bonjour… La caverne à ceci cependant intéressant, y séjourner un temps nous rappelle inconsciemment notre séjour intra utérin avec ce qu’il avait de réconfortant. certes on y côtoie ombres, illusions mais, in fine, la fin du voyage ne nous y renvoie t’elle pas?

    Répondre
  • Avatar
    François Marandet
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    car la vérité existe, je l’ai rencontré …
    Platon était un sale type de mauvaise foi, (voir le Banquet) qui met dans la bouche de ses adversaires des inepties qu’ils ne disaient ni ne pensaient pas, pour les discréditer.

    Il a permis l’arrivée du christianisme en préparant l’idée d’une vérité intangible, (moi, je la crois relative) d’un monde ou les idées préexisteraient à l’homme et qu’il lui faudrait rechercher. Donc l’existence d’un super monde dans lequel les idées attendraient qu’on les découvre…

    Épicurien et matérialiste, je crois que nos idées sont des constructions humaines. Je n’aime pas Platon, menteur et de mauvaise foi.

    Pardonnez cette divergence de vue, et la verdeur de mes propos mais les autres philosophes que débinait Platon disaient aussi des choses intéressantes. Mais lui est devenu le maitre à penser de deux millénaires et il a éclipsé toute autre forme de pensée jusqu’à l’arrivée des philosophes rejetant le dogme chrétien.

    Répondre
  • Avatar
    michel
    19 novembre 2017 à 20 h 02 min

    Merci pour cette présentation “éclairante” de l’allégorie , les deux approches, sensibles et intelligibles, sont brillamment définies.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 36 min

      Un grand merci Michel pour votre commentaire qui me fait très plaisir !
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    François Marandet
    19 novembre 2017 à 22 h 04 min

    car la vérité existe, je l’ai rencontré …
    Platon était un sale type de mauvaise foi, (voir le Banquet) qui met dans la bouche de ses adversaires des inepties qu’ils ne disaient ni ne pensaient pas, pour les discréditer.

    Il a permis l’arrivée du christianisme en préparant l’idée d’une vérité intangible, (moi, je la crois relative) d’un monde ou les idées préexisteraient à l’homme et qu’il lui faudrait rechercher. Donc l’existence d’un super monde dans lequel les idées attendraient qu’on les découvre…

    Épicurien et matérialiste, je crois que nos idées sont des constructions humaines. Je n’aime pas Platon, menteur et de mauvaise foi.

    Pardonnez cette divergence de vue, et la verdeur de mes propos mais les autres philosophes que débinait Platon disaient aussi des choses intéressantes. Mais lui est devenu le maitre à penser de deux millénaires et il a éclipsé toute autre forme de pensée jusqu’à l’arrivée des philosophes rejetant le dogme chrétien.

    Répondre
  • Avatar
    Sof
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Limpide merci 😊

    Répondre
  • Avatar
    jo-anne robert
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    merci pour cette allégorie qui nous met en scène …….cela me confirme que là où je vais je suis ….comme disait Jon -Kabbat-Zinn

    Répondre
  • Avatar
    Sof
    20 novembre 2017 à 9 h 59 min

    Limpide merci 😊

    Répondre
  • Avatar
    jo-anne robert
    20 novembre 2017 à 14 h 17 min

    merci pour cette allégorie qui nous met en scène …….cela me confirme que là où je vais je suis ….comme disait Jon -Kabbat-Zinn

    Répondre
  • Avatar
    Yves Paumier
    20 novembre 2017 à 19 h 01 min

    Les asiatiques ont une allégorie équivalente : celle entre la grenouille et l’oiseau

    Répondre
  • Avatar
    Alice M.
    3 octobre 2019 à 23 h 38 min

    Très belle découverte du jour ! Merci !

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 11 h 59 min

      Merci à vous Alice !

      Répondre
  • Avatar
    Alice M.
    21 novembre 2017 à 9 h 31 min

    Très belle découverte du jour ! Merci !

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 09 min

      Merci à vous Alice !

      Répondre
  • Avatar
    Isabelle
    22 novembre 2017 à 8 h 41 min

    Un bel exemple de pédagogie. Merci pour cet article. A bientôt 😊

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 05 min

      Merci pour votre enthousiasme Isabelle !
      À très vite sur le Cercle 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Riki Abdelhak
    22 novembre 2017 à 12 h 51 min

    Fort instructif. Merci.

    Répondre
  • Avatar
    Anouch BEGZADIAN
    22 novembre 2017 à 18 h 10 min

    Trop intéressant

    Répondre
  • Avatar
    Guéret
    22 novembre 2017 à 19 h 37 min

    merci pour cette très belle image philosophique qui nous ramène à notre environnement en pleine dérive…

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 03 min

      Merci pour votre commentaire !
      À bientôt 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Lamiae
    23 novembre 2017 à 0 h 44 min

    Merci Doria pour ce partage magnifique.
    tout mes gratitudes et mon profond repect <3

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 02 min

      Votre message me touche beaucoup, merci pour votre bienveillance !
      À très vite !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Marie
    23 novembre 2017 à 2 h 10 min

    Merci…..c est si bien expliqué! Wow

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 19 h 43 min

      Merci pour votre enthousiasme Marie !
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Fabrice
    23 novembre 2017 à 10 h 06 min

    C’est étonnant comment l’on redécouvre souvent les même choses ! Ces dernières années, la philosophie de Platon a été confirmée de manière scientifique en psychologie cognitive, voir notamment quelqu’un comme Lionel Nacache et sa notion d’homme fictionnel. Félicitation pour votre travail de vulgarisation, car je sais combien il est difficile d’expliquer simplement des concepts complexes. Merci à vous

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 19 h 42 min

      Cher Fabrice, merci pour vos encouragements !
      À très vite sur le Cercle 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Yam
    23 novembre 2017 à 12 h 00 min

    Merci
    C’est agréable de vous lire

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 19 h 39 min

      Merci beaucoup 🙂

      Répondre
  • Avatar
    CARRIER
    23 novembre 2017 à 19 h 19 min

    Excellent article qui dit les choses clairement. Très très pédagogique.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 19 h 38 min

      Un grand merci pour votre commentaire 🙂
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 20 h 25 min

      Un grand merci pour votre soutien !
      À bientôt 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Bouabida
    24 novembre 2017 à 16 h 58 min

    Merci, avant de lire l’allégorie de Platon, ces jours ci, j’ai eu la même analyse.

    Répondre
  • Avatar
    TVLDR
    26 novembre 2017 à 21 h 35 min

    Chère Doria,
    Bravo pour votre capacité de vulgarisation. Vous avez su rendre sensible pour beaucoup ce qui n’était intelligible que pour certains…
    Plaisanterie mise à part, je suis sous le charme d’autant de clarté dans votre explication de l’allégorie de Platon qui est et demeure une leçon de vie.
    Vivement votre livre, et le suivant, et le suivant, et le suivant…

    Alain, Marseille

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      3 décembre 2017 à 19 h 37 min

      Cher Alain, merci mille fois pour votre commentaire qui m’a fait chaud au coeur 🙂
      À très vite !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Catherine
    9 décembre 2017 à 14 h 24 min

    Merci pour ce beau résumé ! J’ai un test lundi sur la caverne et je comprenais pas grand chose aux explications de mon prof >< tout est plus clair maintenant <3

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 10 min

      Merci à toi Catherine, j’espère que ton test s’est bien passé 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Brazon Gerard
    18 décembre 2017 à 17 h 13 min

    Pour ma part, j’y ai vu la réalité de la caverne tenue par les médias, les radio-télévisions, et les acteurs politiques. Des ombres diffusées chaque jour sur nos écrans, des images entretenues par nos politiciens, et nous, qui sommes les prisonniers sur nos canapés, nos sièges et ravis ou effrayés selon les images.
    Sortir de cette caverne médiatique et des illusions politiques serait de prendre conscience dans un premier temps de cette manipulation des citoyens.
    Mais se rendre libre de ces marionnettes qui nous influencent et nous gardent incultes, n’est pas une mince affaire. Comment jouir de notre liberté trouver quand c’est tout un peuple qui vit dans une caverne ?
    Gérard Brazon

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 22 min

      Grande question Gérard ! Et belle analyse en effet… Je pense que si Platon vivait à notre époque il serait d’accord avec vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Tom krief
    4 janvier 2018 à 1 h 47 min

    Je suis en première et n’ai aucune conaissance (caverne) en philo et cet article m’a fort intéressé et était très compréhensible pour sortir de la caverne et me motiver à travailler à l’école ce dont j’ai envie mais je n’arrive pas.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 24 min

      Merci Tom ! J’espère t’avoir aidé à trouver un peu de motivation 😉

      Répondre
  • Avatar
    Patrick
    6 janvier 2018 à 12 h 10 min

    “wumelaaa !” “wumelaaa Doria” ! Pour dire : “longue vie à toi Doria !” Je te remercie à la manière de chez nous. Encore une fois wumelaaa!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 24 min

      Un grand merci à toi Patrick pour ce gentil commentaire 🙂
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Léna
    11 janvier 2018 à 21 h 25 min

    Merci pour cet article complet, détaillé et simple a comprendre !
    Cette explication m’aura plus servit que 3h00 avec mon prof de philo!
    Mon contrôle de demain sera réussit !!
    Je reviendrais avec plaisir vous lire sur votre page web, belle découverte !

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 25 min

      Merci beaucoup Léna, au plaisir 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    15 janvier 2018 à 1 h 05 min

    La Philosophie n’est vraiment pas mon point fort ni ma matière préférée néanmoins je trouve votre explication très intéressante et simple à comprendre .Cela change des courts du lycée. J’ai vraiment adoré :). Continuez ainsi vous êtes top. Si tout votre livre est comme ça alors je l’achèterais volontiers.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 26 min

      Un grand grand grand merci pour ce commentaire et pour votre enthousiasme !
      À très vite 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Habsch
    19 janvier 2018 à 11 h 45 min

    Très beau commentaire très instructif

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 27 min

      Merci 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Bresil
    23 janvier 2018 à 11 h 30 min

    Merci pour cet article, les ombres fabriqués me font penser à la télévision,
    Vous m’avez plus fait réfléchir en 1 article sur l’allégorie de la caverne quand 1 an de philosophie..
    Je vous en remercie

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 27 min

      C’est adorable, merci beaucoup 🙂

      Répondre
  • Avatar
    rose berk
    23 janvier 2018 à 18 h 35 min

    J’avais un texte à lire sur l’allégorie de la caverne justement et je l’ai lu plusieurs fois, mais je n’avais absolument rien compris j’étais totalement découragé, donc j’ai décidé de faire mes petites recherches sur internet, car je me suis dit que peut-être je comprendrais mieux. Et me voilà ici et je comprends d’avantage mon texte grâce à ce site. Merci beaucoup!!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 28 min

      Ravie de t’avoir aidée Rose 🙂
      Merci à toi !

      Répondre
  • Avatar
    Foughali
    30 janvier 2018 à 11 h 38 min

    Merci énormément !! Je suis sortie de ma carverne grâce à vous et vos explications, encore 😊

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 29 min

      Mille mercis à vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Kouamé kouakou fares
    3 février 2018 à 18 h 53 min

    Oui une très belle élucidation de l’allégorie de la caverne au moins tu n’as plus besoin de lire œuvre pour comprendre

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 30 min

      Merci à vous 🙂 Mais n’arrêtez pas de lire pour autant !
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Prevost Elise
    3 février 2018 à 19 h 29 min

    merci beaucoup , c’est très clair et cela m’a permis de tout comprendre !

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 32 min

      Merci Élise !

      Répondre
  • Avatar
    Jean-Luc Poitier
    5 février 2018 à 12 h 24 min

    Article très compréhensible mais un langage (“les gars”) parfois trop familier et inapproprié. Nous sommes des personnes adultes et respectable et surement pas des “potes” !

    Répondre
    • Avatar
      voutrie john
      14 février 2018 à 19 h 24 min

      peu importe contentons nous de prendre ce que d’autres nous donnent sans vouloir recevoir, à toi de trier ce qui te convient!

      Répondre
      • Doria Messaoudene
        Doria Messaoudene
        12 avril 2018 à 12 h 36 min

        Merci John 😉

        Répondre
    • Avatar
      TIEMTORE Marcel
      15 février 2018 à 9 h 30 min

      Merci, je m’en suis inspiré pour expliquer simplement et avec actualité la philosophie de Platon à mes élèves de la seconde.

      Répondre
      • Doria Messaoudene
        Doria Messaoudene
        12 avril 2018 à 12 h 39 min

        Belle initiative ! Bravo à vous Marcel et merci pour votre commentaire 🙂

        Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 45 min

      Merci Jean-Luc pour votre commentaire 🙂
      En revanche, ce n’est pas parce que le style vous paraît familier que je ne considère pas mes lecteurs comme des adultes respectables. C’est un vilain raccourci 😉

      Répondre
  • Avatar
    line
    13 février 2018 à 18 h 34 min

    je lisais mes documents et j’étais vraiment toute mélangé, votre style d’écriture est clair et j’étais beaucoup plus concentré que quand je lis d’habitude.

    Répondre
  • Avatar
    voutrie john
    14 février 2018 à 19 h 25 min

    bon moment de lecture sur le sujet! une vulgarisation soignée accessible à tous!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 12 h 37 min

      Encore un grand merci John 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Meher
    21 février 2018 à 21 h 46 min

    Tu sais quoi en ce moment je débat avec Socrate dans ma pensé mais pour le coup ton article sur Platon est juste grand comme son sa conscience, bravo à toi Doria!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 05 min

      Merci beaucoup pour ton enthousiasme !

      Répondre
  • Avatar
    Narindra Rakotonirina
    22 février 2018 à 7 h 46 min

    Bonjour,
    C’est bien vraie ce que Gérard Brazon écrivait.
    J’ai quelques questions
    – Pourquoi les marionnettiste veulent ils nous illusionner, leur objectif ? Pour contrôler le monde ? et pourquoi contrôler le monde ?
    – Comment découvrir le réel et la vérité de nos jours ? (ne plus regarder la télé, les publicités, les nouvelles , ne plus être dans les réseaux sociaux …. ?)

    Pour moi ce qui est sûr dans cette allégorie c’est que les marionnettiste sont déjà des hommes libres et qui ont déjà découverte la vérité, la lumière mais ils ont redescendu pour illusionner les autres dans la caverne.
    Ce qui est possible aussi que les marionnettistes sont des philosophes, des chercheurs, des intelligents.

    Répondre
    • Avatar
      GAB
      3 mars 2018 à 3 h 29 min

      Bonjour Narindra,

      Il y a deux éléments clés (selon moi) qui ne figurent pas dans l’article, qui est vraiment bien écrit d’ailleurs.

      Les marionnettistes sont des menteurs, leur but est de montrer une image de crocodile sur le mur et dire aux prisonniers “c’est un oiseau”, ou faire le bruit des chiens et montrer l’image d’un lapin.
      Ainsi lorsque les prisonniers sortent et voient un crocodile ils ne croient pas que c’est à cela que ça ressemble en vrai.

      Le 2ème aspect est que le retour des “évadés” se passe en général très mal au près des prisonniers. Ils ont vu la vérité ont compris la manipulation et enfin découvert le vrai monde. Sauf que si un seul évadé explique à 100 prisonniers qu’un crocodile est ce grand lézard vert et que les chiens n’ont rien à voir avec les lapins, il se peut que les 100 prisonniers tuent l’evadé qui a pourtant vu la lumière donc la vérité en le traitant de fou….

      Répondre
  • Avatar
    Schmit
    22 février 2018 à 12 h 32 min

    Ecrit avec beaucoup de “légèreté” et du coup, peut-être accessible à un plus grand nombre.
    Je vais le partager sur mon FB Pro à l’intention de tous les Sophistes qui suivent comme un seul homme (ou femme, parité oblige) un certain beau parleur qui fait la une en ce moment …

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 06 min

      Un grand merci pour le partage, c’est adorable 🙂
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Evrard
    24 février 2018 à 19 h 31 min

    Merci Doria!

    Répondre
  • Avatar
    SCIALOM
    25 février 2018 à 12 h 02 min

    Merci Doria de rendre facile à comprendre des choses complexes et parfois difficiles à saisir. Merci surtout de nous en faire profiter. Comment pourrais je vous remercier ? Avec mes cordiales salutations. Marc

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 31 min

      Mille mercis Marc pour ce gentil message 🙂
      Aucune raison de me remercier, c’est un plaisir de partager !
      À bientôt 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Bonua
    26 février 2018 à 18 h 33 min

    J’ai entendu cette allégorie il y a longtemps mais je ne comprenais pas sa signification qui est en faite très riches et il dit une chose essentielle à la vie de tous les hommes qu’il faut dépasser les ignorance et aller toujours au delà, vers la vérité…. merci

    Répondre
  • Avatar
    hernestine
    27 février 2018 à 14 h 41 min

    Merci doria
    J ai hâte de lire ton livre

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 31 min

      C’est adorable ! Merci beaucoup 🙂

      Répondre
  • Avatar
    bianca
    1 mars 2018 à 21 h 49 min

    L’allégorie est superbement expliquée. J’ai enfin réussi à la comprendre Merci à vous

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 32 min

      C’est gentil, merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    4 mars 2018 à 11 h 09 min

    Merci je n’avais jamais compris l’allégorie.C’est different de ce que je pensais un grand merci a vous ça m’as fait bcp de bien.

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 32 min

      Ravie d’avoir pu aider 🙂
      Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire !

      Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    4 mars 2018 à 11 h 12 min

    Un grand merci a vs Doria c’est extra ce que vs avez fait.Je n’ai jamais vraiment compris l’allégorie mais vs venez de m’éclairer sur bcp de pts.Encore merci vs etes fabuleuse

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 33 min

      C’est vraiment adorable ! Merci pour ces gentils compliments et pour votre enthousiasme 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Bah Biram Claver
    8 mars 2018 à 13 h 25 min

    Merci Doria Pour cette analyse qui facilite la compréhension de la vie et du système a plus d’Un !
    Le style d’écriture utilisé est approprié et accessible a toute Personne !
    Merci Pour Toi et a Plus Tard dans d’autre analyse

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 36 min

      Un grand merci à vous ! 🙂
      À très vite j’espère !

      Répondre
  • Avatar
    bouaoun
    6 avril 2018 à 15 h 48 min

    c ‘est magnifique d’etre conscient de ce passage magique de l’ignorance vers le savoir et surtout d’inviter les autres à l ‘explorer .

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 35 min

      En effet.. 🙂 Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    Thompson Glaude
    9 avril 2018 à 19 h 24 min

    Magnifique tout simplement. Mille mercis !!!!!

    Répondre
    • Doria Messaoudene
      Doria Messaoudene
      12 avril 2018 à 13 h 34 min

      Mille mercis à vous pour ce commentaire, ça me fait vraiment plaisir 🙂

      Répondre
  • Avatar
    LARBRE1
    12 avril 2018 à 10 h 29 min

    Mais l’illusion ce n’est pas seulement les “jugements, fausses idées reçues et croyances”;
    Le problème avec les philosophes, c’est qu’ils n’arrivent jamais à appliquer leur déduction dans la vie quotidienne;
    A quoi ca vous a servi de savoir que vous avez accédé à la lumière, si c’est pour laisser cette femme dormir à même la rue ? ou rentrer chez vous et vous mettre en colère parce que le sol est sale ?
    L’abîme de la connaissance s’est ouvert et…refermé;
    Bonne recherche intérieure;
    Nicolas

    Répondre
  • Avatar
    louisecstn
    3 octobre 2019 à 17 h 12 min

    Merci pour cet article, c’est très clair, compréhensible et accessible a tous. Moi qui avait du mal a comprendre cette allégorie! C’est top 🙂

    Répondre
  • Avatar
    Hugo
    3 octobre 2019 à 17 h 12 min

    Merci infiniment pour ces éclaircissements, je suis élève en terminal et me prépare actuellement pour le bac.
    Ce genre d’article, à savoir un cours compressé et amusant à la fois sont un véritable soutient pour moi !
    milles merci !!!!

    Répondre
  • Avatar
    louisecstn
    18 avril 2018 à 11 h 26 min

    Merci pour cet article, c’est très clair, compréhensible et accessible a tous. Moi qui avait du mal a comprendre cette allégorie! C’est top 🙂

    Répondre
  • Avatar
    Hugo
    18 avril 2018 à 11 h 56 min

    Merci infiniment pour ces éclaircissements, je suis élève en terminal et me prépare actuellement pour le bac.
    Ce genre d’article, à savoir un cours compressé et amusant à la fois sont un véritable soutient pour moi !
    milles merci !!!!

    Répondre
  • Avatar
    Chaker LAKHDAR
    28 avril 2018 à 21 h 08 min

    Bonjour Doria.
    J’ai 61 ans et depuis mes 23 ans j’ai développé une philosophie “du point d’appui, qui pourrait t’intéresser.
    Elle permet d’apprendre à faire ce que l’on fait, en prenant de la distance avec tous ce qui caractérise le défaut de symétrie, cette notion de l’aléatoire qui nous éloigne du vrai, pour basculer ou faire basculer un tiers dans le faux.
    De Platon je remarque surtout qu’il était un républicain farouchement opposé à l’idée de la démocratie, ce n’est pas avec lui que j’aurais pu m’entendre, en lui disant que l’Homme est un point d’appui pour l’être suprême et vis et versa, pour ne pas dépareiller avec le principe de la réciprocité.
    De mon point de vue, la philosophie existe depuis le néolithique, lorsque la notion de trahison intellectuelle est devenue une politique, et qu’elle repose sur des croyances électorales sans fondement.
    Aujourd’hui et 7020 après le Créateur de La Démocratie, rien à changé, nous sommes toujours dans une caverne, dans laquelle on nous projette des images à partir d’un écran de télévision.
    Mais rare, sont ceux qui font preuve de discernement, pour ne pas se laisser abuser par de faux démocrates, qui sont en réalité de vrais Républi-Cains, ces femmes et ces hommes qui ont un ego démesuré rempli d’un narcissisme patenté, pour n’avoir aucune raison de sortir de leur grotte et d’aider par l’empathie à sortir ceux qui sont encore et toujours enfermé, et pour cause, on ne peut pas apprendre à un tiers une chose que l’on ignore de soi-même.
    A très bientôt.
    Chaker (prononcer chez coeur)

    Répondre
  • Avatar
    Bello Cécile
    3 octobre 2019 à 17 h 12 min

    Ah, si nos chers professeurs de philosophie dans les lycées étaient aussi limpides, drôles et accessibles dans leur approche…je suis certaine que les jeunes esprits y trouverait de nombreuses clés !

    Répondre
  • Avatar
    Bello Cécile
    15 juin 2018 à 18 h 32 min

    Ah, si nos chers professeurs de philosophie dans les lycées étaient aussi limpides, drôles et accessibles dans leur approche…je suis certaine que les jeunes esprits y trouverait de nombreuses clés !

    Répondre
  • Avatar
    jo blog
    21 juin 2018 à 8 h 43 min

    Très belle explication. Merci

    Répondre
  • Avatar
    Réjane
    2 septembre 2018 à 12 h 43 min

    L’allégorie de la caverne de Platon…
    ces mots résonnent dans ma tête comme les paroles d’une chanson qu’on connaît par cœur.
    Mais mon bac philo est loin et depuis 1980 j’avais pris bien soin d’oublier tout ça le plus vite possible pour découvrir d’autres sujets bien plus à mon goût !
    Dans cet article je redécouvre ce dont il s’agit. Et ça m’interpelle.
    Finalement moi qui détestait le prof de philo et, par extension, la matière, là… je me demande si je devrais faire l’effort de réviser un peu mon jugement et prendre la peine de relire ce que j avais pris à l époque pour “un mauvais moment à passer pour avoir le bac”… Mon mari aurait-il finalement une bonne raison d’aimer la philo ?….

    Répondre
  • Avatar
    Elisabeth
    8 septembre 2018 à 17 h 40 min

    Bravo pour votre article sur le Mythe de la caverne!
    Accessible et clair, un vrai plaisir!

    Répondre
  • Avatar
    Jean-Marie Clarke
    4 octobre 2018 à 12 h 24 min

    La caverne de Platon, n’a-t-elle pas été réalisée techniquement par les industries de télécommunication ? Qu’est-ce qui ressemble plus à un prisonnier enchaîné, contraint à ne regarder que dans une seule direction, qu’un téléspectateur ? L’écran des smartphones a pris la relève, peu commodes à consulter en plein soleil. Y a-t-il une technologie de pointe au service de l’ignorance ?

    Répondre
  • Avatar
    Soumahoro Ahmed Désiré
    16 octobre 2018 à 3 h 13 min

    Merci pour cette explication aussi limpide , qu’intéressante ce fut un plaisir.

    Répondre
  • Avatar
    Sahal said chirwa
    26 octobre 2018 à 8 h 05 min

    la cavernes represente la maison ,les prisonnier sont les telespectateur , les chaines sont les chaines de television et les ombres c est les image que nous regardons a traver la television alors que sa realiter se trouve en dehors de cette maison autrement dit de cette caverne.

    Répondre
  • Avatar
    Bernard SUZANNE
    27 novembre 2018 à 20 h 14 min

    Ça, c’est la manière classique de comprendre l’allégorie. Je vous en propose une autre, que vous trouverez plus détaillée dans ma traduction de l’allégorie sur mon site Internet “Platon et ses dialogues”: http://dialogues-de-platon.org/fr/tetra_4/republic/caverne.htm, qui prend en considération le fait que l’allégorie de la caverne doit se comprendre à la lumière de la mise en parallèle du bon et du soleil et de l’analogie de la ligne qui ont précédé: les prisonniers, ce sont les hommes (en fait leur âme) en tant que sujets capables de connaissance; les porteurs cachés par le mur derrière eux, ce sont les MÊMES hommes /âmes, cette fois en tant qu’objets de connaissance les uns pour les autres (“apprends à te connaître toi-même”, ‘gnôthi sauton”, la devise de Socrate), qui, en tant qu’âmes, sont invisibles aux hommes dans le monde visible/sensible que représente la caverne; les statues qu’ils portent, ce sont les créatures matérielles, dont des “statues d’hommes” (“andriantas” en grec, mot dérivé d'”anèr”, qui signifie “homme” en tant que mâle par opposition à femme, alors que les hommes prisonniers et porteurs sont appelés “anthrôpoi”, c’est-à-dire “homme” en tant qu’espèce, par opposition à animaux ou dieux), qui représentent leurs corps sensibles. Les ombres, ce sont les apparences visibles de ces corps et le problèmes des prisonniers enchaînés, c’est qu’ils croient que la réalité, c’est ce qu’il voient avec leurs yeux, alors que les images fournies par la vue ne nous font connaître que l’apparence visible (“eidos” en grec) des choses. Pour dépasser les simples apparences, il faut se libérer des chaînes que représentent l’emprise des sens, et de la vue en particulier, sur nous depuis l’enfance et se retourner pour découvrir ce qui se cache derrière les apparences (les statues dépassant du mur). Mais tant qu’on reste dans la caverne, on en reste au sensible. Pour comprendre les choses, c’est-à-dire découvrir leur principe d’intelligibilité, leur “idea”, il faut sortir de la caverne. Mais là nous attend un autre problème: l’intelligibilité s’exprime par des mots, qui prennent la place des images visibles de l’intérieur de la caverne, et le risque est que nous prenions les mots pour ce qu’ils désignent, ou plus précisément, que nous ne nous rendions pas compte que les mots ne sont pas ce qu’ils désignent, mais de simples étiquettes. Ce premier stade hors de la caverne, où le prisonnier libéré retrouve dehors tout ce qu’il y avait dans la caverne, dont les hommes/âmes (“anthrôpoi” au pluriel), devenus cette fois “visibles”, c’est celui où il ne peut encore en appréhender que les ombres et les reflets (des mots et des discours de ou sur ces hommes). Pour pouvoir voir les hommes eux-mêmes, c’est-à-dire les comprendre, il faut dépasser le stade des mots et accéder à ce qui est au-delà des mots, les “idées”. De plus, il y a hors de la caverne des choses qui n’ont pas leur contrepartie (sensible) dans la caverne, les astres, la lune et le soleil, qui correspondent à des “idées” purement abstraites, sans contrepartie sensible, comme par exemple le beau, le juste ou le bon. Et le soleil qui éclaire tout le reste est justement l’image du “bon” (pas du “bien”, comme on le dit en général, qui est trop strictement moral, mais du “bon” aussi bien sensible et matériel que moral), dont Socrate a dit auparavant, dans la mise en parallèle du bon (“to agathon”) et du soleil qu’elle jouait pour l’intelligence le rôle du soleil pour la vue, ce qu’illustre dans l’allégorie le fait que son image, le soleil, éclaire tout le reste. Dire que le bon est la lumière de l’intelligence, c’est dire que tout homme recherche toujours ce qu’il estime bon POUR LUI, non pas comme un moyen en vue d’autre chose, mais comme une fin en soi, et que l’outil qui lui a été donné pour ça, c’est justement l’intelligence et le “logos” (parole/raison). Sortir de la caverne, c’est donc chercher à comprendre les choses à la lumière du bon pour tenter d’accéder au bonheur, individuellement et collectivement, puisque les hommes sont fait par nature pour vivre en société (ce sont des “animaux politiques”), ce qui leur a permis de développer le “logos” (“parole” porteuse de sens et pas simple bruit conduisant à la “raison”, les deux sens du mot “logos”). Ils doivent donc comprendre que leur bonheur ne peut faire l’économie de la prise en compte des autres et c’est la raison pour laquelle il faut redescendre dans la caverne.

    Répondre
  • Avatar
    ROSSIGNOL
    23 décembre 2018 à 14 h 47 min

    Il est bien possible que cette fois j’arrive à retenir la leçon, de Platon et sa caverne. Merci c’est très bien expliqué ! J’espère que c’est vrai et que ce ne sont pas que des ombres sur un écran !

    Répondre
  • Avatar
    Akim
    30 mars 2019 à 21 h 58 min

    Bravo et encore merci! Les Gillets jaune ont dues lirent ton commentaire et grâce à toi lol ils sont sortie de leur caverne! Mekiiiii

    Répondre
  • Avatar
    Alain
    7 mai 2019 à 20 h 36 min

    Platon explique que nous sommes prisonniers de nos ombres et que pour voir la lumière il est nécessaire de regarder nos ombres afin de les éclairer et nous libérer de nos résistances à la lumière.

    Répondre
  • Avatar
    Laure
    14 juin 2019 à 9 h 02 min

    Explication forte intéressante.
    Concourant pour le CAPES Arts, j’ai pu me réapproprier cette notion tout en simplicité. Merci pour cet article à la portée de tous, tout en pédagogie.

    Répondre
  • Avatar
    Ml le Corre
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Merci pour cette explication accessible .
    Un vrai bonheur, pour moi qui me lance dans les débats philo avec des élèves de primaire.
    J’ai lu beaucoup d’approche de cette allégorie, mais votre style est vivifiant, dynamique et me rassure pour aborder ma première séance.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      Merci à vous pour votre enthousiasme !
      En espérant que cette première séance de débats s’est passée à merveille 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Georges
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Merci pour cet article qui éclaire encore mieux ma connaissance qu j’en avais de cette théorie de Platon. Merci

    Répondre
  • Avatar
    Daa.lille.france
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Super merci super cool super bien expliqué.

    Répondre
  • Avatar
    biggy91
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    merci pour tous vos articles. je viens de me trouver une seconde passion: la philosophie!!
    mon esprit s’ouvre de plus en plus à chaque lecture. je n’aurais jamais penser que la philo soit si simple à comprendre.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 14 h 35 min

      Merci à vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Julien
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    J’aurais une petite question: En quoi cette allégorie représente une invitation à examiner ça manière de vivre?

    Répondre
  • Avatar
    Zazou
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Ah , si tous les professeurs de philosophie pouvaient enseigner comme vous le faites, nos enfants perdraient moins leur temps sur les bancs d’école .
    Au moins il saura de quoi il parle s’il tombe sur ce texte au repêchage demain.
    Mille mercis.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      Mille merci à vous !
      Je croise les doigts pour votre fils !

      Répondre
  • Avatar
    alain boutet
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Tout est clair. Très bien expliqué. Bravo !

    Cela me renvoie directement à mon expérience quotidienne. Surtout concernant l’hypnose spirituelle avec laquelle j’ai des résultats stupéfiants en tant que thérapeute. Je suis passeur d’âmes et rejette le mauvais oeil pour simplifier, sinon c’est trop long à expliquer. Mais pour le vulgus pecum les entités, la lumière, et les vies antérieures ce sont des trucs de bonnes femmes histrioniques. Et je suis un mec. 😉
    Mais lorsque je leur montre mes vidéos qui n’ont rien à envier au film “l’exorciste” je perçois en eux un certain malaise. Je fais parler les entités par la bouche du corps les contenant en hypnose. Et quand je leur dis que deux personnes sur trois sont concernées par les entités et que je peux leur faire un test gratuitement… généralement ils refusent.
    Qu’est-ce-qu’on est bien dans ses croyances. C’est très rassurant de ne pas sortir de sa zone de confort.

    Répondre
  • Avatar
    Doria
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Merci Dom pour votre commentaire, ça me fait vraiment plaisir !
    Stay tuned, d’autres articles arrivent ! 🙂
    À très vite,
    Doria

    Répondre
  • Avatar
    Cadiou
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Superbe leçon, Merci Doria c’est lumineux

    La date de décès de Platon est plutôt -399 que -347 ?

    Paul

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 23 h 38 min

      Merci beaucoup Paul pour ton commentaire 🙂
      Après plusieurs vérifications, je retombe toujours sur -347. Quelle source te fait pencher pour -399 ?

      Répondre
  • Avatar
    Touobom Fabrice DABIRE
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Waouh merci spéciale Doria!

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    Lataillade
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Bonsoir Doria,

    J’ai adoré vous lire et j’ai l’impression déjà de me sentir plus libre et….ça fait un bien fou !
    Je suis également une passionnée de philosophie….entre autres 🙂

    Merci du fond du cœur pour cette lumière que vous avez fait entrer dans mon cœur !

    Isabelle, Bordeaux.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 23 h 39 min

      Chère Isabelle,
      Merci mille fois pour vos gentils mots qui m’ont beaucoup touchée.
      Continuez à philosopher et surtout, prenez soin de cette lumière !
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Ibrahima KOMARA
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Très content et instruit encore davantage !!!!!merci

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      C’est fait pour 🙂
      Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    MAXIME
    3 octobre 2019 à 14 h 35 min

    Le style d’écriture est juste révolutionnaire, fluide et très prenant.

    Répondre
    • Avatar
      Doria
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      Merci beaucoup Maxime !
      À très bientôt sur le Cercle 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Elina
    3 octobre 2019 à 15 h 19 min

    Super bien expliqué 🙂

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 17 h 13 min

      Merci Élina 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Dom
    3 octobre 2019 à 15 h 19 min

    Dernièrement je suis profondément secoué par ce qu’est ma propres réalité. merci Doria!!! cet article m’apporte non seulement l’air frais, mais il n’éclaire très bien et finalement sur ce Mythe de la caverne de Platon. j’ai “descendus” tout les article de philo en un trait. j’en veux encore et encore!!!! s’il vous plais! merci sincèrement!!

    Répondre
  • Avatar
    Yam
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Merci
    C’est agréable de vous lire

    Répondre
  • Avatar
    Louise Le Bris
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Très bonnes explications qui m’ont bien aidé en plus de mon cours de philosophie. Les mots sont biens choisit ainsi que les exemples.
    Je pense que vous allez être mon allié pour cette année 😉
    Merci beaucoup !

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Merci beaucoup Louise 🙂
      Au plaisir de t’aider pour ta prochaine dissert !
      À très vite,
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Fabrice
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    C’est étonnant comment l’on redécouvre souvent les même choses ! Ces dernières années, la philosophie de Platon a été confirmée de manière scientifique en psychologie cognitive, voir notamment quelqu’un comme Lionel Nacache et sa notion d’homme fictionnel. Félicitation pour votre travail de vulgarisation, car je sais combien il est difficile d’expliquer simplement des concepts complexes. Merci à vous

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 01 min

      Cher Fabrice, merci pour vos encouragements !
      À très vite sur le Cercle 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Marie
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Merci…..c est si bien expliqué! Wow

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 01 min

      Merci pour votre enthousiasme Marie !
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Lamiae
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Merci Doria pour ce partage magnifique.
    tout mes gratitudes et mon profond repect <3

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 23 h 36 min

      Votre message me touche beaucoup, merci pour votre bienveillance !
      À très vite !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    TVLDR
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Chère Doria,
    Bravo pour votre capacité de vulgarisation. Vous avez su rendre sensible pour beaucoup ce qui n’était intelligible que pour certains…
    Plaisanterie mise à part, je suis sous le charme d’autant de clarté dans votre explication de l’allégorie de Platon qui est et demeure une leçon de vie.
    Vivement votre livre, et le suivant, et le suivant, et le suivant…

    Alain, Marseille

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 01 min

      Cher Alain, merci mille fois pour votre commentaire qui m’a fait chaud au coeur 🙂
      À très vite !
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Anouch BEGZADIAN
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Trop intéressant

    Répondre
  • Avatar
    Guéret
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    merci pour cette très belle image philosophique qui nous ramène à notre environnement en pleine dérive…

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 20 h 18 min

      Merci pour votre commentaire !
      À bientôt 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Yves Paumier
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Les asiatiques ont une allégorie équivalente : celle entre la grenouille et l’oiseau

    Répondre
  • Avatar
    CARRIER
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Excellent article qui dit les choses clairement. Très très pédagogique.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 01 min

      Un grand merci pour votre commentaire 🙂
      À bientôt !
      Doria

      Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 8 h 58 min

      Un grand merci pour votre soutien !
      À bientôt 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Bouabida
    3 octobre 2019 à 20 h 18 min

    Merci, avant de lire l’allégorie de Platon, ces jours ci, j’ai eu la même analyse.

    Répondre
  • Avatar
    Jean-Marie Clarke
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    La caverne de Platon, n’a-t-elle pas été réalisée techniquement par les industries de télécommunication ? Qu’est-ce qui ressemble plus à un prisonnier enchaîné, contraint à ne regarder que dans une seule direction, qu’un téléspectateur ? L’écran des smartphones a pris la relève, peu commodes à consulter en plein soleil. Y a-t-il une technologie de pointe au service de l’ignorance ?

    Répondre
  • Avatar
    Soumahoro Ahmed Désir
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Merci pour cette explication aussi limpide , qu’intéressante ce fut un plaisir.

    Répondre
  • Avatar
    Chaker LAKHDAR
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Bonjour Doria.
    J’ai 61 ans et depuis mes 23 ans j’ai développé une philosophie “du point d’appui, qui pourrait t’intéresser.
    Elle permet d’apprendre à faire ce que l’on fait, en prenant de la distance avec tous ce qui caractérise le défaut de symétrie, cette notion de l’aléatoire qui nous éloigne du vrai, pour basculer ou faire basculer un tiers dans le faux.
    De Platon je remarque surtout qu’il était un républicain farouchement opposé à l’idée de la démocratie, ce n’est pas avec lui que j’aurais pu m’entendre, en lui disant que l’Homme est un point d’appui pour l’être suprême et vis et versa, pour ne pas dépareiller avec le principe de la réciprocité.
    De mon point de vue, la philosophie existe depuis le néolithique, lorsque la notion de trahison intellectuelle est devenue une politique, et qu’elle repose sur des croyances électorales sans fondement.
    Aujourd’hui et 7020 après le Créateur de La Démocratie, rien à changé, nous sommes toujours dans une caverne, dans laquelle on nous projette des images à partir d’un écran de télévision.
    Mais rare, sont ceux qui font preuve de discernement, pour ne pas se laisser abuser par de faux démocrates, qui sont en réalité de vrais Républi-Cains, ces femmes et ces hommes qui ont un ego démesuré rempli d’un narcissisme patenté, pour n’avoir aucune raison de sortir de leur grotte et d’aider par l’empathie à sortir ceux qui sont encore et toujours enfermé, et pour cause, on ne peut pas apprendre à un tiers une chose que l’on ignore de soi-même.
    A très bientôt.
    Chaker (prononcer chez coeur)

    Répondre
  • Avatar
    Laure
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Explication forte intéressante.
    Concourant pour le CAPES Arts, j’ai pu me réapproprier cette notion tout en simplicité. Merci pour cet article à la portée de tous, tout en pédagogie.

    Répondre
  • Avatar
    ROSSIGNOL
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Il est bien possible que cette fois j’arrive à retenir la leçon, de Platon et sa caverne. Merci c’est très bien expliqué ! J’espère que c’est vrai et que ce ne sont pas que des ombres sur un écran !

    Répondre
  • Avatar
    Réjane
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    L’allégorie de la caverne de Platon…
    ces mots résonnent dans ma tête comme les paroles d’une chanson qu’on connaît par cœur.
    Mais mon bac philo est loin et depuis 1980 j’avais pris bien soin d’oublier tout ça le plus vite possible pour découvrir d’autres sujets bien plus à mon goût !
    Dans cet article je redécouvre ce dont il s’agit. Et ça m’interpelle.
    Finalement moi qui détestait le prof de philo et, par extension, la matière, là… je me demande si je devrais faire l’effort de réviser un peu mon jugement et prendre la peine de relire ce que j avais pris à l époque pour “un mauvais moment à passer pour avoir le bac”… Mon mari aurait-il finalement une bonne raison d’aimer la philo ?….

    Répondre
  • Avatar
    Akim
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Bravo et encore merci! Les Gillets jaune ont dues lirent ton commentaire et grâce à toi lol ils sont sortie de leur caverne! Mekiiiii

    Répondre
  • Avatar
    Alain
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Platon explique que nous sommes prisonniers de nos ombres et que pour voir la lumière il est nécessaire de regarder nos ombres afin de les éclairer et nous libérer de nos résistances à la lumière.

    Répondre
  • Avatar
    Bernard SUZANNE
    3 octobre 2019 à 21 h 51 min

    Ça, c’est la manière classique de comprendre l’allégorie. Je vous en propose une autre, que vous trouverez plus détaillée dans ma traduction de l’allégorie sur mon site Internet “Platon et ses dialogues”: http://dialogues-de-platon.org/fr/tetra_4/republic/caverne.htm, qui prend en considération le fait que l’allégorie de la caverne doit se comprendre à la lumière de la mise en parallèle du bon et du soleil et de l’analogie de la ligne qui ont précédé: les prisonniers, ce sont les hommes (en fait leur âme) en tant que sujets capables de connaissance; les porteurs cachés par le mur derrière eux, ce sont les MÊMES hommes /âmes, cette fois en tant qu’objets de connaissance les uns pour les autres (“apprends à te connaître toi-même”, ‘gnôthi sauton”, la devise de Socrate), qui, en tant qu’âmes, sont invisibles aux hommes dans le monde visible/sensible que représente la caverne; les statues qu’ils portent, ce sont les créatures matérielles, dont des “statues d’hommes” (“andriantas” en grec, mot dérivé d'”anèr”, qui signifie “homme” en tant que mâle par opposition à femme, alors que les hommes prisonniers et porteurs sont appelés “anthrôpoi”, c’est-à-dire “homme” en tant qu’espèce, par opposition à animaux ou dieux), qui représentent leurs corps sensibles. Les ombres, ce sont les apparences visibles de ces corps et le problèmes des prisonniers enchaînés, c’est qu’ils croient que la réalité, c’est ce qu’il voient avec leurs yeux, alors que les images fournies par la vue ne nous font connaître que l’apparence visible (“eidos” en grec) des choses. Pour dépasser les simples apparences, il faut se libérer des chaînes que représentent l’emprise des sens, et de la vue en particulier, sur nous depuis l’enfance et se retourner pour découvrir ce qui se cache derrière les apparences (les statues dépassant du mur). Mais tant qu’on reste dans la caverne, on en reste au sensible. Pour comprendre les choses, c’est-à-dire découvrir leur principe d’intelligibilité, leur “idea”, il faut sortir de la caverne. Mais là nous attend un autre problème: l’intelligibilité s’exprime par des mots, qui prennent la place des images visibles de l’intérieur de la caverne, et le risque est que nous prenions les mots pour ce qu’ils désignent, ou plus précisément, que nous ne nous rendions pas compte que les mots ne sont pas ce qu’ils désignent, mais de simples étiquettes. Ce premier stade hors de la caverne, où le prisonnier libéré retrouve dehors tout ce qu’il y avait dans la caverne, dont les hommes/âmes (“anthrôpoi” au pluriel), devenus cette fois “visibles”, c’est celui où il ne peut encore en appréhender que les ombres et les reflets (des mots et des discours de ou sur ces hommes). Pour pouvoir voir les hommes eux-mêmes, c’est-à-dire les comprendre, il faut dépasser le stade des mots et accéder à ce qui est au-delà des mots, les “idées”. De plus, il y a hors de la caverne des choses qui n’ont pas leur contrepartie (sensible) dans la caverne, les astres, la lune et le soleil, qui correspondent à des “idées” purement abstraites, sans contrepartie sensible, comme par exemple le beau, le juste ou le bon. Et le soleil qui éclaire tout le reste est justement l’image du “bon” (pas du “bien”, comme on le dit en général, qui est trop strictement moral, mais du “bon” aussi bien sensible et matériel que moral), dont Socrate a dit auparavant, dans la mise en parallèle du bon (“to agathon”) et du soleil qu’elle jouait pour l’intelligence le rôle du soleil pour la vue, ce qu’illustre dans l’allégorie le fait que son image, le soleil, éclaire tout le reste. Dire que le bon est la lumière de l’intelligence, c’est dire que tout homme recherche toujours ce qu’il estime bon POUR LUI, non pas comme un moyen en vue d’autre chose, mais comme une fin en soi, et que l’outil qui lui a été donné pour ça, c’est justement l’intelligence et le “logos” (parole/raison). Sortir de la caverne, c’est donc chercher à comprendre les choses à la lumière du bon pour tenter d’accéder au bonheur, individuellement et collectivement, puisque les hommes sont fait par nature pour vivre en société (ce sont des “animaux politiques”), ce qui leur a permis de développer le “logos” (“parole” porteuse de sens et pas simple bruit conduisant à la “raison”, les deux sens du mot “logos”). Ils doivent donc comprendre que leur bonheur ne peut faire l’économie de la prise en compte des autres et c’est la raison pour laquelle il faut redescendre dans la caverne.

    Répondre
  • Avatar
    Isabelle
    3 octobre 2019 à 23 h 36 min

    Un bel exemple de pédagogie. Merci pour cet article. A bientôt 😊

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      3 octobre 2019 à 23 h 36 min

      Merci pour votre enthousiasme Isabelle !
      À très vite sur le Cercle 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    line
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    je lisais mes documents et j’étais vraiment toute mélangé, votre style d’écriture est clair et j’étais beaucoup plus concentré que quand je lis d’habitude.

    Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Un grand merci a vs Doria c’est extra ce que vs avez fait.Je n’ai jamais vraiment compris l’allégorie mais vs venez de m’éclairer sur bcp de pts.Encore merci vs etes fabuleuse

    Répondre
  • Avatar
    voutrie john
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    bon moment de lecture sur le sujet! une vulgarisation soignée accessible à tous!

    Répondre
  • Avatar
    Bonua
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    J’ai entendu cette allégorie il y a longtemps mais je ne comprenais pas sa signification qui est en faite très riches et il dit une chose essentielle à la vie de tous les hommes qu’il faut dépasser les ignorance et aller toujours au delà, vers la vérité…. merci

    Répondre
  • Avatar
    bianca
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    L’allégorie est superbement expliquée. J’ai enfin réussi à la comprendre Merci à vous

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 53 min

      C’est gentil, merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    hernestine
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Merci doria
    J ai hâte de lire ton livre

    Répondre
  • Avatar
    Schmit
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Ecrit avec beaucoup de “légèreté” et du coup, peut-être accessible à un plus grand nombre.
    Je vais le partager sur mon FB Pro à l’intention de tous les Sophistes qui suivent comme un seul homme (ou femme, parité oblige) un certain beau parleur qui fait la une en ce moment …

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 42 min

      Un grand merci pour le partage, c’est adorable 🙂
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    SCIALOM
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Merci Doria de rendre facile à comprendre des choses complexes et parfois difficiles à saisir. Merci surtout de nous en faire profiter. Comment pourrais je vous remercier ? Avec mes cordiales salutations. Marc

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 42 min

      Mille mercis Marc pour ce gentil message 🙂
      Aucune raison de me remercier, c’est un plaisir de partager !
      À bientôt 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Jean-Luc Poitier
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Article très compréhensible mais un langage (“les gars”) parfois trop familier et inapproprié. Nous sommes des personnes adultes et respectable et surement pas des “potes” !

    Répondre
    • Avatar
      TIEMTORE Marcel
      4 octobre 2019 à 6 h 15 min

      Merci, je m’en suis inspiré pour expliquer simplement et avec actualité la philosophie de Platon à mes élèves de la seconde.

      Répondre
      • Avatar
        Doria Messaoudene
        5 octobre 2019 à 4 h 02 min

        Belle initiative ! Bravo à vous Marcel et merci pour votre commentaire 🙂

        Répondre
    • Avatar
      voutrie john
      4 octobre 2019 à 6 h 15 min

      peu importe contentons nous de prendre ce que d’autres nous donnent sans vouloir recevoir, à toi de trier ce qui te convient!

      Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 34 min

      Merci Jean-Luc pour votre commentaire 🙂
      En revanche, ce n’est pas parce que le style vous paraît familier que je ne considère pas mes lecteurs comme des adultes respectables. C’est un vilain raccourci 😉

      Répondre
  • Avatar
    Narindra Rakotonirina
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Bonjour,
    C’est bien vraie ce que Gérard Brazon écrivait.
    J’ai quelques questions
    – Pourquoi les marionnettiste veulent ils nous illusionner, leur objectif ? Pour contrôler le monde ? et pourquoi contrôler le monde ?
    – Comment découvrir le réel et la vérité de nos jours ? (ne plus regarder la télé, les publicités, les nouvelles , ne plus être dans les réseaux sociaux …. ?)

    Pour moi ce qui est sûr dans cette allégorie c’est que les marionnettiste sont déjà des hommes libres et qui ont déjà découverte la vérité, la lumière mais ils ont redescendu pour illusionner les autres dans la caverne.
    Ce qui est possible aussi que les marionnettistes sont des philosophes, des chercheurs, des intelligents.

    Répondre
    • Avatar
      GAB
      4 octobre 2019 à 12 h 18 min

      Bonjour Narindra,

      Il y a deux éléments clés (selon moi) qui ne figurent pas dans l’article, qui est vraiment bien écrit d’ailleurs.

      Les marionnettistes sont des menteurs, leur but est de montrer une image de crocodile sur le mur et dire aux prisonniers “c’est un oiseau”, ou faire le bruit des chiens et montrer l’image d’un lapin.
      Ainsi lorsque les prisonniers sortent et voient un crocodile ils ne croient pas que c’est à cela que ça ressemble en vrai.

      Le 2ème aspect est que le retour des “évadés” se passe en général très mal au près des prisonniers. Ils ont vu la vérité ont compris la manipulation et enfin découvert le vrai monde. Sauf que si un seul évadé explique à 100 prisonniers qu’un crocodile est ce grand lézard vert et que les chiens n’ont rien à voir avec les lapins, il se peut que les 100 prisonniers tuent l’evadé qui a pourtant vu la lumière donc la vérité en le traitant de fou….

      Répondre
  • Avatar
    Bah Biram Claver
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Merci Doria Pour cette analyse qui facilite la compréhension de la vie et du système a plus d’Un !
    Le style d’écriture utilisé est approprié et accessible a toute Personne !
    Merci Pour Toi et a Plus Tard dans d’autre analyse

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 42 min

      Un grand merci à vous ! 🙂
      À très vite j’espère !

      Répondre
  • Avatar
    Meher
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Tu sais quoi en ce moment je débat avec Socrate dans ma pensé mais pour le coup ton article sur Platon est juste grand comme son sa conscience, bravo à toi Doria!

    Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Merci je n’avais jamais compris l’allégorie.C’est different de ce que je pensais un grand merci a vous ça m’as fait bcp de bien.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 42 min

      Ravie d’avoir pu aider 🙂
      Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire !

      Répondre
  • Avatar
    bouaoun
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    c ‘est magnifique d’etre conscient de ce passage magique de l’ignorance vers le savoir et surtout d’inviter les autres à l ‘explorer .

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 42 min

      En effet.. 🙂 Merci à vous !

      Répondre
  • Avatar
    LARBRE1
    4 octobre 2019 à 4 h 00 min

    Mais l’illusion ce n’est pas seulement les “jugements, fausses idées reçues et croyances”;
    Le problème avec les philosophes, c’est qu’ils n’arrivent jamais à appliquer leur déduction dans la vie quotidienne;
    A quoi ca vous a servi de savoir que vous avez accédé à la lumière, si c’est pour laisser cette femme dormir à même la rue ? ou rentrer chez vous et vous mettre en colère parce que le sol est sale ?
    L’abîme de la connaissance s’est ouvert et…refermé;
    Bonne recherche intérieure;
    Nicolas

    Répondre
  • Avatar
    Catherine
    4 octobre 2019 à 8 h 58 min

    Merci pour ce beau résumé ! J’ai un test lundi sur la caverne et je comprenais pas grand chose aux explications de mon prof >< tout est plus clair maintenant <3

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 18 min

      Merci à toi Catherine, j’espère que ton test s’est bien passé 🙂
      Doria

      Répondre
  • Avatar
    Patrick
    4 octobre 2019 à 8 h 58 min

    “wumelaaa !” “wumelaaa Doria” ! Pour dire : “longue vie à toi Doria !” Je te remercie à la manière de chez nous. Encore une fois wumelaaa!

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 18 min

      Un grand merci à toi Patrick pour ce gentil commentaire 🙂
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Tom krief
    4 octobre 2019 à 8 h 58 min

    Je suis en première et n’ai aucune conaissance (caverne) en philo et cet article m’a fort intéressé et était très compréhensible pour sortir de la caverne et me motiver à travailler à l’école ce dont j’ai envie mais je n’arrive pas.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 18 min

      Merci Tom ! J’espère t’avoir aidé à trouver un peu de motivation 😉

      Répondre
  • Avatar
    Brazon Gerard
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Pour ma part, j’y ai vu la réalité de la caverne tenue par les médias, les radio-télévisions, et les acteurs politiques. Des ombres diffusées chaque jour sur nos écrans, des images entretenues par nos politiciens, et nous, qui sommes les prisonniers sur nos canapés, nos sièges et ravis ou effrayés selon les images.
    Sortir de cette caverne médiatique et des illusions politiques serait de prendre conscience dans un premier temps de cette manipulation des citoyens.
    Mais se rendre libre de ces marionnettes qui nous influencent et nous gardent incultes, n’est pas une mince affaire. Comment jouir de notre liberté trouver quand c’est tout un peuple qui vit dans une caverne ?
    Gérard Brazon

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 18 min

      Grande question Gérard ! Et belle analyse en effet… Je pense que si Platon vivait à notre époque il serait d’accord avec vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Léna
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Merci pour cet article complet, détaillé et simple a comprendre !
    Cette explication m’aura plus servit que 3h00 avec mon prof de philo!
    Mon contrôle de demain sera réussit !!
    Je reviendrais avec plaisir vous lire sur votre page web, belle découverte !

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 27 min

      Merci beaucoup Léna, au plaisir 🙂

      Répondre
  • Avatar
    rose berk
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    J’avais un texte à lire sur l’allégorie de la caverne justement et je l’ai lu plusieurs fois, mais je n’avais absolument rien compris j’étais totalement découragé, donc j’ai décidé de faire mes petites recherches sur internet, car je me suis dit que peut-être je comprendrais mieux. Et me voilà ici et je comprends d’avantage mon texte grâce à ce site. Merci beaucoup!!

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 27 min

      Ravie de t’avoir aidée Rose 🙂
      Merci à toi !

      Répondre
  • Avatar
    Habsch
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Très beau commentaire très instructif

    Répondre
  • Avatar
    Anonyme
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    La Philosophie n’est vraiment pas mon point fort ni ma matière préférée néanmoins je trouve votre explication très intéressante et simple à comprendre .Cela change des courts du lycée. J’ai vraiment adoré :). Continuez ainsi vous êtes top. Si tout votre livre est comme ça alors je l’achèterais volontiers.

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 27 min

      Un grand grand grand merci pour ce commentaire et pour votre enthousiasme !
      À très vite 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Bresil
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Merci pour cet article, les ombres fabriqués me font penser à la télévision,
    Vous m’avez plus fait réfléchir en 1 article sur l’allégorie de la caverne quand 1 an de philosophie..
    Je vous en remercie

    Répondre
  • Avatar
    Foughali
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Merci énormément !! Je suis sortie de ma carverne grâce à vous et vos explications, encore 😊

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 27 min

      Mille mercis à vous 🙂

      Répondre
  • Avatar
    Kouamé kouakou fares
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    Oui une très belle élucidation de l’allégorie de la caverne au moins tu n’as plus besoin de lire œuvre pour comprendre

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 34 min

      Merci à vous 🙂 Mais n’arrêtez pas de lire pour autant !
      À très vite !

      Répondre
  • Avatar
    Prevost Elise
    4 octobre 2019 à 10 h 14 min

    merci beaucoup , c’est très clair et cela m’a permis de tout comprendre !

    Répondre
    • Avatar
      Doria Messaoudene
      4 octobre 2019 à 12 h 34 min

      Merci Élise !

      Répondre
  • Avatar
    jo blog
    4 octobre 2019 à 12 h 42 min

    Très belle explication. Merci

    Répondre
  • Avatar
    Mborika seck
    13 décembre 2019 à 10 h 05 min

    Un grand merci, franchement l’explication que j’ai lu m’a vraiment fait du bien car ça m’a permis de bien comprendre cette allégorie de Platon, il m’arrive même de donner des explications à travers ce que j’ai lu à mes camarades de classe !

    Répondre
  • Avatar
    Loli
    14 décembre 2019 à 15 h 50 min

    Mon professeur me demande cela sur ce texte :
    1. Essayez de préciser en quoi cette allégorie concerne l’opposition de l’opinion et de la vérité.
    Pouvez-vous m’aider ?
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire