Devenir charismatique sur Internet : 8 techniques imparables

Mentalisme 14 avril 2013

Devenir charismatique sur Internet : 8 techniques imparables

Vous êtes nombreux à me poser cette question : peut-on manipuler, influencer et convaincre efficacement sur un tchat, par Facebook, par e-mail ou sur un forum ? Dans cet article, vous découvrirez tout un tas d’astuces et de techniques pour devenir charismatique et développer votre pouvoir d’influence sur Internet.

Pour influencer à l’écrit, il faut déjà donner envie aux autres de nous lire… C’est 60% du travail.

Ces conseils s’appliquent aussi bien à l’écriture d’un long mail que d’une page de vente d’un produit quelconque. Vous pourrez aussi les utiliser lors d’une discussion importante sur Facebook si vous le souhaitez. A vous d’adapter chacun des conseils à votre situation, comme d’habitude.

En suivant les techniques de cet article, vous produirez des messages plus performants. Par “performants”, je veux dire qu’ils donneront envie d’être lus par le plus grand nombre. Si vous n’avez pas envie que les gens ferment l’onglet de leur navigateur en pleine lecture d’un de vos articles/messages… alors suivez le guide.

Influencer sur Internet et dans la vie réelle : quelle différence ?

D’un point de vue cognitif, il y a une différence vraiment majeure entre les moyens de communication “dans la vie réelle” et ceux “sur Internet, avec un clavier”. Cette différence, c’est le flot d’informations à la seconde.

C’est d’ailleurs la force des publicités télévisées : le bourrage de crâne est facilité par la vitesse à laquelle les images et les sons défilent devant vos yeux. Manipuler le lectorat d’un papier journal est bien plus compliqué… parce que les gens lisent l’information à leur rythme et ne peuvent pas “subir” le rythme auquel vous leur soumettez.

Sur Internet, c’est pareil ! Il faut faire avec : les gens vous liront à la vitesse qu’ils voudront. Du coup, ils réfléchiront plus facilement à ce que vous raconterez et prendront le temps d’analyser vos phrases. Aïe, ça commence mal… mais est-ce que pour autant, ça rend la manipulation “à l’écrit” impossible ?

Non. Pour que les gens s’intéressent à ce que vous racontez et pour qu’ils “boivent” vos paroles plus aisément, il existe tout un tas de petites techniques à mettre en pratique. En voici quelques unes.

1) L’orthographe pour devenir charismatique

Je ne vais pas m’étendre sur ce point : les gen ki fon dé faut d’ortograf ne sont pas crédibles sur Internet. Ils énervent parce qu’ils manquent cruellement de respect à leurs interlocuteurs. Personne n’a envie de les lire.

Si vous voulez être pris au sérieux, concentrez-vous là dessus. On fait tous des fautes (moi le premier), mais il faut absolument rester lisible.

2) La longueur des phrases

Ce point est primordial. Si vous essayez de convaincre à l’écrit, RÉDUISEZ LA TAILLE DE VOS PHRASES. On ne peut pas convaincre efficacement en écrivant des phrases à rallonge parce qu’on perd trop facilement le lecteur et un lecteur qui se perd dans une phrase, c’est un lecteur qui ne vous écoute plus, donc aucune chance d’influencer quelqu’un qui ne vous lit plus, ça parait logique alors faîtes gaffe et relisez bien vos phrases et si vous les trouvez trop longues, coupez les avec un point, une virgule ou que sais-je, on a beaucoup de choix grâce à la richesse de langue française ! Hum.

Préférez des phrases courtes. Efficaces. Imaginez qu’une voix “de cinéma” lise votre texte (vous savez, les voix graves qui font les bandes annonces). Ces voix lisent toujours des phrases percutantes très courtes. C’est un peu dans cet esprit qu’il faut écrire un argumentaire.

3) L’utilisation des parenthèses

Ne mettez jamais des choses importantes entre parenthèses. Beaucoup de gens zappent le contenu entre parenthèses. Normal : des parenthèses indiquent un contenu facultatif. Votre message doit avoir le même sens, avec ou sans ce contenu.

J’évite d’utiliser des parenthèses dans mes mails importants parce qu’elles ont tendance à casser l’attention de mon lecteur. S’il était concentré et qu’il lit un contenu mis entre parenthèses, j’ai peur qu’il relâche son attention (“ah, c’est entre parenthèse donc je m’en fiche”) et qu’il n’arrive pas à se reconcentrer correctement par la suite. En clair, les parenthèses cassent le rythme de lecture. Le plus on casse le rythme de lecture, le plus on risque de perdre le lecteur (qui a plein d’autres choses à faire que de nous lire).

4) Les premiers mots d’une phrase

La meilleure solution pour donner envie d’être lu, c’est d’avoir des débuts de phrases percutants. C’est comme dans la vraie vie. Quand quelqu’un commence toutes ses phrases par “ben” ou par “heu”, on a envie de le baffer.

Sur Internet, évitez de commencer vos phrases par une conjonction de coordination (“mais, ou, et, donc, or, ni, car”). Ces petits mots cassent le rythme de lecture. Privilégiez des débuts de phrases qui ont du punch. Le mieux ? Commencer une phrase par “vous” (ou “tu”) pour que votre lecteur se sente immédiatement concerné.

5) Utilisez la forme active et des tournures de phrases simples

Beaucoup de gens écrivent des lettres (de motivation par exemple) avec des tournures complètement alambiquées. Pour casser un rythme de lecture, il n’y a pas mieux que de commencer une phrase par un adverbe :

“Ayant de grandes compétences dans le développement de produit, je …”.  C’est pénible à lire. La phrase commence à l’envers, et cette virgule… grr !

“J’ai de grandes compétences dans le développement de produit.” : ça va droit au but, on n’en demande pas plus. Pas de ponctuation inutile, un rythme soutenu et efficace.

Aussi, préférez la forme active à la forme passive :

“N’ayant pas eu le temps aujourd’hui, le dossier du client XYZ n’a pas pu être clôturé” -> pénible à lire.

“Je n’ai pas eu le temps de clôturer le dossier du client XYZ aujourd’hui”. Encore une fois, c’est efficace. Les gens ne demandent rien d’autres que de l’efficacité, ils se moquent du lyrisme de vos phrases.

LigugÈ

6) L’habit ne fait pas le moine

Déjà ,cette phrase est complètement fausse dans la vie réelle. L’apparence est notre premier critère de jugement (qu’il soit acerbe ou pas). Sur Internet c’est pareil : si votre texte ne donne pas envie d’être lu, personne ne le lira. Un “joli texte” c’est un texte aéré, avec plusieurs paragraphes et pourquoi pas avec des images et des sous-titres au milieu.

Autre chose : dans certains mails, je mets en gras les mots-clefs importants. Le but, c’est de pouvoir relire le mail SIMPLEMENT en lisant les mots en gras. Comme ça si le lecteur est pressé, il lit les mots en gras et a tout compris au texte. Si les mots en gras sont percutants, il aura envie de lire en détail ce que je lui ai envoyé.

L’autre raison d’utiliser du gras, c’est d’ajouter des points d’accroches visuels à votre texte. Un texte sans AUCUNE accroche visuelle est difficile à lire (surtout lorsqu’il s’agit d’un article de blog ou d’un mail). En rajoutant quelques phrases importantes en gras, une par paragraphe en moyenne, vous offrez des points d’accroche visuel à vos lecteurs. Ils auront plus facilement envie de se plonger dans votre texte.

7) La relecture, mais pas n’importe quand

Si l’expédition de votre message peut attendre, alors relisez-le le lendemain, et pas avant. Une nuit de sommeil remet vos émotions et vos idées à zéro. Si vous l’écrivez un matin à 10h, ne faîtes pas une relecture le soir à 19h. Attendez VRAIMENT le lendemain matin, c’est important.

Relisez à haute voix. Vous verrez, par moment, que vous ne lirez pas tout à fait ce qui est vraiment marqué. Cela veut dire que la version écrite n’est pas très bonne et qu’intuitivement, vous auriez écrit autre chose à la place.

8) Le coeur du message ? Dans le “PS”.

Si vous envoyez un long mail et qu’au milieu du blabla vous avez besoin d’insister sur quelque chose de très important : mettez-le en post-scriptum.

Cher Monsieur,

blabla…

Signé : Félix

PS : j’attends une réponse dans la semaine pour le devis que je vous ai envoyé.

Le PS est clairement l’élément le plus important d’un e-mail. Étrange à première vue, on pourrait penser qu’il s’agit plutôt d’un élément “rajouté sur le tas, sans grande importance”. Et bien non. Vous devez lui accorder une grande importance : il peut servir d’un puissant levier. Si votre mail est long et plein d’informations, c’est du “PS” que vos lecteurs se souviendront le plus.

Certains de ces conseils peuvent paraître complètement bateaux mais je vous assure que si vous les suivez à la lettre, vous produirez des textes beaucoup plus efficaces. Maintenant, c’est à vous d’écrire un contenu de bonne qualité ! Mais en améliorant la forme, vous mettez le fond très en valeur et la partie est presque gagnée d’avance.

Il existe des techniques pour développer son charisme à l’oral… et bien il existe aussi des techniques pour développer son charisme à l’écrit. Il faut l’admettre, même si ce n’est pas une réflexion très banale.

Vous avez peut-être d’autres conseils à proposer en commentaires. N’hésitez pas, si vous pensez que j’ai omis des points importants. Qu’est-ce qui vous donne le plus envie de lire un texte, lorsque vous êtes devant votre ordinateur ? 

A bientôt !

PS : si vous voulez des techniques mentalistes beaucoup plus poussées, regardez le livre que j'ai écrit sur l'art de la manipulation mentale et le mentalisme.

Apprendre le mentalisme et la manipulation mentale

Auteur turbulent, et fondateur de l'Institut Pandore. Je me lasse de tout, sauf d'apprendre et de dire des gros mots. J'écrivais sous pseudonyme (Félix Boussa et Charles Cohle).

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!

35commentaires

des plus récents
Meilleur des plus récents des plus anciens
Auteur1

Hello,

Oui, j’essaie de rendre mes articles les plus agréables à lire. Du coup, ça passe par l’utilisation de ces quelques techniques ! 🙂

Stéphane

2

J’apprécie beaucoup votre post-scriptum à la fin de cet article… ; ) Appliquez-vous, vous même, sur votre site, ces techniques ?

3

J’adhère, l’essentiel est là !!! Merci pour cet article !!! 🙂

4

Intéressant cet article … techniques utilisées intuitivement … bonne mentaliste je deviendrai …
PS : inscrire au cours je vais.

5

Merci pour tous ces conseils ! Ce sont les petites choses qui font la différent.

6

Merci beaucoup !
Et un double merci pour avoir cité en “1” l’orthographe. J’en ai marre des gens qui me demandent : “commen on fais pr séduir une fille” (Non pas que je sois un expert en séduction, loin de là) … Mais bon, dans les relations sociales, s’il y a un truc très important pour être crédible, c’est l’orthographe. Une de mes connaissances qui travaille en RH m’a dit qu’ils ne prenaient quasiment jamais qu’un dont la lettre de motivation contient une faute par phrase.
La seule indulgence que j’ai à propos de l’orthographe, c’est quand je discute sur internet avec des étrangers qui parlent français. C’est une langue compliquée pour nous et les étrangers, mais étant notre langue maternelle, je ne comprends pas comment c’est possible de ne pas savoir écrire français.

7

Pour le point 6, entièrement d’accord : l’habit fait effectivement le moine (http://hackingsocialblog.wordpress.com/2014/01/07/horizon-habit-fait-le-moine/ ) 😉
Dans les techniques du web, pour l’influence, il y a de nombreuses manipulations plus hardcore, plus malhonnêtes que vous n’avez pas citées : utilisation de fausses preuves sociales (orangina a fait monté sa page facebook avec 4 faux comptes d’utilisateur “fans” gérés par le manager, ça a suffit à lancer l’essor), utilisation de la loi de réciprocité, de la loi de cohérence, effet de fausse rareté… En fait, cela peut être pire qu’IRL il me semble, étant donné que tout se joue sur l’information, il est facile de la manipuler pour arriver à ses fins, on pense notamment à ces techniques : http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html
Excellent site sinon, il nous as pas mal aidé dans nos recherches, à différents niveaux !

8

Salut,

Les huit points sont pertinents. Ce qui m’embête le plus c’est de savoir sourire et de donner des émotions au textes. Dans la vie réelle, le corps parle et le visage aussi et ça aide énormément.
Les smileys sont bien gentils mais souvent décrédibilisant dans un contexte un peu plus formel. D’ailleurs, j’y pense tumblr (le site officiel) a une tournure assez amical et bien faite.

En ce qui concerne le commentaire fait par Romain (de decodeurnonverbal) : Il est intéressant de donner petit à petit les conseils de magicien. D’abord car tu pourras les faire évoluer. Ensuite car humainement c’est mieux et les lecteurs t’estimeront que plus.
Je prend deux exemples à cela :
– Le site des-livres-pour-changer-de-vie qui est un de ceux qui tournent “tout seul” ou l’auteur explique clairement que tu te fais pigeonner et sa technique.
– Le fameux livre “Whatever you think, think the opposite” détail ça en quelques pages (Paul Arden, une référence de la pub).

En autre point : La mise en page du site (voir mnmlist.com)

La typographie (voir Apple).

Le dilemme de l’accroche et de la lecture
— le gras est désagréable une fois que l’on est déjà en train de lire —

Bref, je repasse ici pour voir ta réponse. J’aimerais bien avoir ton avis pertinent sur mon site :
http://demaintumeurs.com

9

Hello
Pourrais tu aller un peu plus loin sur ton argument de la typographie (Apple) et élargir un peu le sujet.

merci d’avance

10

Felicitations a l’auteur qui applique bien ses propres conseils et demontre parfaitement ses propos.

11

Salut,
Maintenant que j’y repense quand je lis un message ou un commentaire qui commence par TU ou VOUS ,mes décisions sont influencées .
Un très bon article.

12

Lumineux kom dab!

hihi….j’ai beaucoup aime le coup du ps…..je vais l’utiliser c’est sur…..

J’aime beaucoup les pointilles….kom tout le monde peut le voir! Dans un écrit pour le travail c’est moi evident…je vous l’accorde!Il faut néanmoins trouver son propre style…sa signature!

Merci Felix.

PS: a kan la formation sur les correspondances privées….hihi..

13

Salut Félix,

Tout d’abord merci pour cet article et pour tous les autres de manière générale, bien écrit et pertinent. Je voudrais revenir ce que Hennek et toi avez dis au sujet de ce fameux point 5. Je suis d’accord avec le fait que l’abus de “je” montre que la personne est soit narcissique soit qu’elle s’exprime comme un bébé le ferait (je parle ici d’un mail long) ainsi que lorsqu’il s’agit d’indiquer que telle ou telle chose n’a pas été faite (pour reprendre ton exemple). Or, dans le cas d’un mail pour postuler à un emploi ou pour envoyer un C.V. je pense (tout débutant que je suis) que la forme passive relève plus d’une certaine marque de politesse envers le lecteur plutôt qu’un “je” à effet pachyderme.

Qu’en penses-tu ? (désolé si mon post est à peu près similaire à celui de Hennek)

14

Hello,

Une fois de plus tu nous as pondu un article de qualité. Je me permets de te tutoyer après toutes ces années. Le compliment, c’est fait ! Il y a une chose qui a attirée mon attention et j’aimerai y revenir, je parle du point 5.

Une grande majorité des personnes ont apprise qu’il ne fallait JAMAIS commencé ses phrases par Je, Tu et tous ces pronoms. On se comprend, je parle des lettres ou encore des mails professionnels. Est-ce une bonne ou mauvaise chose ? Je n’ai pas la réponse, mais même si ça peut paraître lourd, des phrases qui commence par Je, Je et encore Je ont tendance à énerver le lecteur. En tout cas, moi, ça m’énerve. Ceci dit, je suis entièrement d’accord avec toi, la voie passive tue la phrase ! Bref, je voulais connaître l’avis des autres lecteurs.

Et quid des invitations à participer au débat ? C’est également une technique qui pourrait être citée. Elle a tendance à rapprocher le lecteur et l’auteur, non ?

Et les smileys alors ? /troll

Un lecteur assidu

15

Hello Hennek,

D’accord avec toi je suis, il faut éviter de commencer certaines phrases par “je” (là j’ai bien essayé, mais on dirait que j’imite Maitre Yoda).

Trêve de plaisanteries : l’abus de JE nuit à la santé sociale. Mais dans un mail très court qui n’a qu’un but très limité (dire qu’on n’a pas eu le temps de faire quelque chose etc), ce n’est pas bien grave.

Au contraire : la forme passive donne l’impression que vous fuyez les responsabilités. Avec un “je”, j’affirme que le problème vient de moi. Cf mon exemple dans l’article : “JE n’ai pas eu le temps….”. Entant que lecteur, j’apprécie que mon interlocuteur accepte de porter la responsabilité de son erreur. Ce n’est pas la faute “du temps qui passe”, c’est bien la sienne.

Pour l’invitation au débat c’est CLAIREMENT très efficace. Sur certains articles, je ne propose aucune question, aucun débat. Je n’ai aucun commentaire. C’est aussi simple que ça.

16

Tu as oublié l’utilisation du Comic Sans MS. Cette police d’écriture est un fléau D:

17

Merci Félix,

Merci de m’avoir convaincu à agir par cet article.
J’ai découvert ton site en août 2012, et je suis depuis resté campé sur mes hésitations, à la recherche d’autres arguments, sur d’autres sites, en digérant les freins à la jouissance des saines relations entre personnes ou tout au moins, celles qui ne font pas de nous d’éternels candides en souffrance!
Romain (dont je suis également lecteur) a raison d’évoquer ta forte relation avec tes lecteurs, qui a pourtant été partiellement, la cause de mes hésitations! Comme je l’approuve totalement, ta réponse à son commentaire m’a incliné à me réinscrire à ta formation, cette fois pour la suivre réellement. Je souhaite également retrouver le chemin du forum que je n’ai pas osé intégré!
S’agissant de la rédaction sur internet, OK pour tout, avec les observations de SkyDream. Je ne fais qu’appliquer… Mais je suis trop long, n’est-ce-pas?
Merci encore Felix, et à bientôt.

Gilles

18

Merci pour ton message, il est très appréciable. Je suis content d’avoir pu te montrer ma bonne foi. On se retrouve par e-mail alors !

19

Bonjour à tous,

Ceci est ma 1ère contribution à ce blog. J’espère que j’aurai le ton juste …

Les conseils publiés dans cet article recoupent pas mal les techniques prodigués aux commerciaux “pour une relation à distance efficace”.

J’ajouterais cependant un élément qui peut paraître original ou futile mais qui a une importance prouvée.

Maquetter voire dessiner le texte de son mail permet de piloter la lecture de votre correspondant.
La forme soutient le fond.

Pour obtenir ce résultat, toutes les astuces de pagination sont à disposition.
La bonne nouvelle étant qu’en matière de mail il existe peu de règles établies. La liberté de composition n’en est que + grande.

A bientôt

20

Très intéressant cet article !

Personnellement, je fais très attention à la tournure de mes phrases sur le net.

Étant donné que j’écris pas mal sur les forums, que j’échange avec beaucoup de membres, j’essaye d’être la plus percutant possible.

Chose importante aussi, à mon sens : Utiliser des tirets.

Si on a envie de mettre en valeur certains points-clés :

– Petit A
– Petit B
– Petit C

A la manière d’un politique qui énumère les faits sur ses doigts.

Je trouve que ça marque d’avantage l’esprit, et cela prouve à l’interlocuteur que l’on est cohérent, clair, concis.

L’utilisation des métaphores (Et comparaisons) fait également son petit effet, en imageant au maximum :

“Imaginez que…” ; “Tu vois ce que je veux dire ?” ; “Tu es comme dans une bulle” Etc…

ET impliquer le lecteur, comme tu le soulignes les “Je, vous”, je pense que c’est primordial !

En bref, ton article est franchement intéressant, et ça me donne des idées.

L’utilisation des smileys du genre : “xD” renvoie souvent l’image de quelqu’un de jeune, immature, non ? 🙂

Ton article me donne donc l’idée d’un mini guide ^^

Cool ! A bientôt.

21

Coucou Félix et SkyDream, j’ai bénéficié de vos enseignements théoriques se sont deux méthodes complémentaires : percutantes et très efficaces.
Il est vrai que l’on dévoile jamais tous ses secrets, aux lecteurs de comprendre pour commencer et pratiquer pour s’approprier et développer ces techniques.
Ainsi d’autres idées voir compétences peuvent germer pour avancer.
@+
PS/ l’idée du mini guide excellent !

22

Merci beaucoup Foep, ça fait plaisir à lire. Passe une belle journée ! @+

23

Merci à tous pour vos commentaires, ils sont bien intéressants.

24

Salut Félix,

Ce que je remarque sur apprendre-a-manipuler, c’est la forte relation développée avec ton lectorat. Au-delà des conseils pertinents d’écriture de cet article, la relation grandit notamment grâce au côté accessible des articles, à la possibilité d’échanger dans les commentaires mais également de sentir l’appartenance à une communauté comme par exemple sur le forum. Pour moi, c’est la relation développée et l’accessibilité de l’auteur qui rendent l’envie de revenir. Je pensais que l’article aurait plus porté sur ce type de « manipulation » sous le radar. Qu’en penses-tu ?

Romain

25

Salut Romain,

Il y a plein de choses à dire ce sujet, mais je risque de me heurter à 2 problèmes si je commence à en parler :

1) Je risque de mélanger “apprendre-a-manipuler.com” avec les millions de site “devenir-un-as-du-marketing-internet”;

2) Je risque de casser le charme de cette communauté informelle. Comme tu le dis, il y a des méthodes pour fidéliser une communauté et ses lecteurs. Je crois qu’un auteur qui dévoile ces techniques aux grands jours perd complètement de son intérêt. Il dissipe toute la magie de l’attraction.

Merci pour ton commentaire.

26

Merci de ta réponse Félix.

On pourra en revanche convenir qu’un marketing efficace (et je m’arrête là puisque l’article vise une approche différente) se doit d’employer le charisme sur Internet mais aussi certains leviers émotionnels informels (type autorité, réciprocité, relation, etc…)

Romain

27

C’est un article très intéressant , moi j’aime lire tout ce qui est court et qui va droit au but sans blabla .merci Félix .

Charger plus